PUBLICITÉ

L'allergie alimentaire sous patch

Publié par C. De Kock, journaliste santé le 29/07/2003 - 00h00
-A +A

L'allergie est classée 4e fléau mondial par l'OMS. 8 % des enfants belges seraient atteints d'allergie alimentaire, un chiffre qui devrait doubler dans les dix prochaines années.

PUB

L'allergie alimentaire est difficile à détecter chez l'enfant et lourde de conséquences au niveau tant des contraintes qu'elle lui impose que des conséquences médicales éventuelles (reflux, diarrhées, constipations, eczéma, retard de croissance,…).

Dépistage facilité

Les tests cutanés actuellement utilisés pour diagnostiquer les allergies alimentaires chez l'enfant sont compliqués à manipuler et leur usage est limité aux allergologues en milieu hospitalier. Dans ce contexte, un Francais, le docteur Pierre-Henri Benhamou*, pédiatre, a mis au point l'E-patch, un patch standardisé, destiné à faciliter et simplifier le diagnostic de l'allergie alimentaire chez l'enfant.L'E-patch est un patch " prêt à l'emploi " à la lecture simplifiée et standardisée autorisant un diagnostic 48 heures après sa pose, sans autres manipulations. Le procédé ne requiert ni colle ni solvant et libère la totalité des principes actifs directement sur la peau sans risque d'interaction entre les différents allergènes responsables de l'allergie. L'interprétation ne prête pas à confusion. Transparent, l'E-patch permet de suivre, en temps réel, les réactions cutanées du patient et donc de distinguer les allergènes qui suscitent une réaction immédiate ou retardée. Simple d'utilisation, l'E-patch peut être manipulé aussi bien par les allergologues que par les pédiatres et les médecins généralistes. Les tests sont prescrits par le médecin, mis en place par les parents et lus 48 heures après par le médecin prescripteur. Le dépistage des allergies est donc facilité et les mesures préventives nécessaires peuvent être prises sans mobiliser les structures spécialisées qui ne seront sollicitées que pour les cas difficiles. D'un point de vue économique les avantages sont également significatifs. Pour l'enfant, ce sont des contraintes en moins et des traitements adaptés qui peuvent être mis en place plus rapidement, évitant ainsi le développement de pathologies gênantes. 2 types d' E-patch devraient être développés dans un premier temps. Le Monopatch Lait destiné aux nourrissons pour détecter l'allergie aux protéines du lait de vache et le Multipatch associant 5 des allergènes alimentaires les plus fréquemment rencontrés : blé, maïs, lait, soja et Œuf et à l'origine de nombreuses pathologies chez l'enfant telles l'eczéma ou les diarrhées chroniques et la constipation.

Publié par C. De Kock, journaliste santé le 29/07/2003 - 00h00 Communiqué Altran, 19 juin 2003. *Le docteur Pierre Henri Benhamou a reçu pour son E-patch le prix " Innovation Technologique et Petite Enfance " de la fondation française Altran.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Euro: danger d'allergie au nickel! Mis à jour le 10/12/2001 - 00h00

C'est à peine croyable: certaines nouvelles pièces en euro sont montrées du doigt avant leur apparition. La raison en est simple: les pièces de 1 et de 2 euros contiennent beaucoup trop de nickel, un métal pouvant provoquer des allergies . Il ne s'ag...

Et si c’était une allergie aux bijoux ? Mis à jour le 01/03/2017 - 15h02

Vous avez craqué pour un joli bracelet… Mais au bout de quelques jours, catastrophe : votre poignet est tout rouge, démange et suinte ! Pas de panique, vous êtes probablement victime d’un eczéma de contact . Voici les solutions.

Plus d'articles