PUBLICITÉ

L'allergie alimentaire progresse toujours ...

Publié par Nicolas Rousseau, diététicien nutritionniste le 07/02/2006 - 00h00
-A +A

La fréquence des allergies alimentaires aurait pratiquement doublé au cours de ces 20 dernières années. L'exclusion demeure encore aujourd'hui la meilleure des préventions, avec l'allaitement maternel prolongé et une diversification alimentaire après 6 mois, seulement …

PUB

Les 12 et 13 janvier derniers se tenaient à l'Institut Pasteur de Paris les traditionnelles JONAS. Au menu, les allergies alimentaires, dont l'ascension sur l'échelle des maladies les plus fréquentes apparaît désormais vertigineuse. Présentée par l'OMS comme la 6e maladie mondiale, l'allergie est en effet devenue un véritable phénomène de société dans tous les pays du monde, même si elle touche encore majoritairement les pays développés.

La moutarde monte au nez

Environ 4 à 7 % des enfants ont désormais une " chance " de devenir allergique.Une enquête réalisée en France commentée par le Dr Jean-Pierre Chouraqui (pédiatre à Grenoble) donne quelques précieux enseignements sur le profil de l'enfant allergique : la maladie est diagnostiquée à un âge moyen de trois ans et demi, et l'allergie la plus fréquente est celle au lait de vache (15, 9%), devant l'Œuf (12,6%) et les fruits à coques (arachides, par exemple ; 10,4%).A l'exception des fruits à coques, ces allergies " majeures " finissent par disparaître, généralement avant 5 ans.

Allergique pour la vie ?

Phénomène nouveau : la disponibilité alimentaire, toute l'année, entraîne l'augmentation de la fréquence d'allergies autrefois plus rares, comme celle aux fruits exotiques (kiwi …), aux noix, au sésame ou encore aux crustacés. Mais si la " tolérance " au lait se manifeste avec l'âge, elle peut être ensuite remplacée par d'autres formes d'allergies. En clair, un enfant allergique a sans doute de bonnes probabilités de le rester à l'âge adulte, même si le profil de l'aliment allergisant peut, lui, évoluer.Enfin, un enfant allergique au lait peut aussi craindre de devenir asthmatique…

Publié par Nicolas Rousseau, diététicien nutritionniste le 07/02/2006 - 00h00 Journées de la Nutrition Appliquées à la Santé (JONAS), 12 et 13 janvier, Institut Pasteur, Paris. Journal du médecin/Artsenkrant 1727, 24 janvier 2006, p10.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Peut-on prévenir les allergies alimentaires? Mis à jour le 14/11/2011 - 17h50

Avec 30% des enfants de moins de 15 ans allergiques , l’ allergie représente la 4 e maladie chronique la plus fréquente. La prévention est donc essentielle, mais peu de mesures ont montré leur efficacité. Quelles sont celles que l’on peut réellement...

Asthme et allergies en hausse: quel est le rôle du climat? Mis à jour le 15/01/2008 - 00h00

L'asthme est une maladie de plus en plus fréquente et les manifestations allergiques sont de plus en plus sévères. Comment expliquer ce phénomène? Est-il lié aux changements de notre environnement, qui créent souvent la polémique?

Plus d'articles