Allergie aux acariens : le grand ménage d’automne

Mise à jour par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 27/09/2013 - 10h49
-A +A

Le grand ménage d’automne, c’est maintenant, afin d’éliminer les acariens et de prévenir les allergies liées à ces minuscules animaux.

L’entreprise n’est pas vaine puisque 10% de la population et 55% des allergiques sont sensibilisés aux acariens…

PUB

Allergie aux acariens : l’automne, une période à risque

L'automne, des conditions idéales pour les acariens
Avec l’automne, la température baisse et l’humidité s’installe.
En conséquence, nous fermons les fenêtres et remettons le chauffage en marche. Les conditions sont idéales, à savoir chaleur et humidité, pour que se développent ces minuscules envahisseurs qui se nourrissent de squames humains et animaux (débris de peau, de cheveux, de poils, d’ongles).

Acariens et rhinite allergique
Les acariens (ou plus exactement les déjections, sécrétions et débris d’acariens qui, volatiles, se retrouvent mélangés à la poussière) provoquent des allergies, dont la manifestation la plus courante est la rhinite allergique.
Cette rhinite allergique s’accompagne de symptômes invalidants dans la vie quotidienne puisque démangeaisons, nez bouché, écoulement nasal, salve d’éternuements, etc., entraînent des troubles du sommeil, fatigue et somnolence, irritabilité, maux de tête, perturbant la vie familiale, scolaire et professionnelle.
Si l’allergie aux acariens est « per annuelle », c’est-à-dire qu’elle se manifeste toute l’année, il existe cependant un pic en automne.

Rhinite allergique et asthme
Il faut savoir également que la rhinite allergique évolue souvent vers un asthme.
C’est ainsi que 20% des personnes atteintes de rhinite allergique souffrent également d’asthme et que 75% des asthmatiques ont une rhinite allergique associée.
Cette précision est très importante car elle souligne l’importance de diagnostiquer et de traiter toute allergie respiratoire, afin qu’elle n’évolue pas vers une deuxième maladie.

Comment lutter contre les acariens ?

Il est difficile d’éliminer totalement les acariens de son logement.
En revanche, notre environnement intérieur peut être contrôlé avec pour objectif de limiter l’humidité et la poussière.

En pratique :

  • Aérez votre logement tous les jours pendant 30 minutes, et ce, toute l’année, même en hiver.
  • Ne pas chauffer au-dessus de 20°C.
  • Veillez à ce que le taux d’humidité ne dépasse pas 50%.
  • Entretenez votre literie (matelas, sommier) et ses accessoires (draps, oreillers, couvertures…) :
    Posez une housse anti-acariens, lavez les draps une fois par semaine à 60°C en l’absence de housses anti-acariens, lavez les couvertures et les couettes une fois par mois, lavez la housse anti-acariens à 60°C deux fois par an, préférez un sommier à lattes, évitez les couettes en duvet naturel riches en acariens et difficiles à nettoyer.
  • Nettoyez les sols et objets à risque :
    Aspirez une à deux fois par semaine, particulièrement sous les meubles, lavez les rideaux et coussins à 60°C, privilégiez les peluches lavables en machine à 60°C.
  • Décalez d’une dizaine de centimètres du mur les meubles.
  • Préférez les stores aux rideaux.
  • Privilégiez les sols lisses et lavables (carrelage, parquet vitrifié) aux moquettes et autres tapis à poils longs.
  • Préférez les meubles fermés (armoires, commodes) aux étagères et limitez le nombre de bibelots.
  • Choisissez une literie synthétique (pas de plumes ni de laine).
  • Ne laissez pas les animaux domestiques entrer dans les chambres et ne mettez pas de plantes dans les chambres à coucher.

Initialement publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 14/10/2011 - 15h42 et mis à jour par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 27/09/2013 - 10h49

Dossier de presse Stallergenes, 22 septembre 2011.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
C'est la saison des acariens Publié le 25/09/2013 - 09h54

Nous avons l'habitude de penser que l'été, avec son rhume des foins, est la saison des allergies par excellence. Pourtant, pour plusieurs raisons, les allergies aux acariens, elles aussi très fréquentes, se manifestent plus violemment en hiver . Tous...

Asthme et rhinite allergique: la chasse aux acariens Mis à jour le 13/04/2007 - 00h00

Un des allergènes intérieurs les mieux connus dans le développement de l' asthme et de la rhinite allergique est l'acarien, et plus exactement ses déjections. Qui est cette minuscule créature qui nous fait éternuer, tousser, pleurer… et comment tente...

Plus d'articles