PUBLICITÉ

L'agressivité au bout des doigts

Publié par C. De Kock, journaliste santé le 21/06/2005 - 00h00
-A +A

La prochaine fois qu'une personne de sexe masculin pointera un doigt dans votre direction, profitez-en pour jauger la longueur de son appendice! En effet, une étude récente montre que plus l'index est court par rapport à l'annulaire, plus son propriétaire est susceptible d'être physiquement agressif.

PUB

Cette étude, tout à fait sérieuse, a été menée à l'Université d'Alberta aux Etats-Unis sur un échantillonnage de 300 étudiants et étudiantes. Ses résultats rejoignent ceux d'études antérieures qui avaient établi un lien entre la longueur des doigts masculins et la quantité de testostérone (hormone mâle dont la sécrétion débute pendant la vie in utero puis s'interrompt presque totalement après la naissance pour reprendre à la puberté chez les hommes) à laquelle le fŒtus avait été exposé dans le ventre de sa mère. Ils étayent le fait qu'une part importante de notre personnalité et de nos traits de caractère est déterminée avant notre naissance.

On sait depuis longtemps déjà que la longueur de l'index par rapport à l'annulaire diffère entre les hommes et les femmes. Le rapport de taille entre l'index et l'annulaire est plus petit chez les hommes.

Dans le cadre de cette étude, les chercheurs ont non seulement mesuré l'index et l'annulaire des garcons et des filles mais ils ont aussi analysé leurs réponses à un questionnaire portant sur leur personnalité et les traits de leur caractère. Côtés mesures, les garcons présentent bel et bien un rapport plus petit entre l'index et l'annulaire. En outre, ce travail a montré que plus l'index était court par rapport à l'annulaire, plus les étudiants cartonnaient sur l'échelle de l'agression physique.

Les scientifiques ont toutefois tenu à préciser que la longueur des doigts n'est qu'un des éléments qui interviennent dans les comportements agressifs. En effet, elle n'explique que 5% de la variation dans les mesures de personnalité. Elle ne permettra en aucun cas de tirer des conclusions à propos du caractère de la personne avant, par exemple, de l'engager!

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter e-santé !

Publié par C. De Kock, journaliste santé le 21/06/2005 - 00h00 Bailey, A. Biological Psychology, March 2005; vol 68: pp 215-222.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Erection: une question de rigidité Publié le 26/03/2013 - 09h54

Une érection ? C'est le pénis qui grandit et devient rigide … Mais ce n'est pas très précis. Qu'est-ce qu'une rigidité " normale " pendant une érection ? Quand faut-il aller voir un médecin si la rigidité ne nous semble pas suffisante ou satisfaisant...

Pourquoi les femmes aiment tant les fesses des hommes ? Publié le 11/02/2014 - 17h14

L’attirance sexuelle passe par la parole, la manière de se mouvoir, le caractère, les actions, et bien sûr aussi par le corps. Même si l’on parle plus souvent du caractère visuel et d’attirance des hommes pour les femmes, les femmes, elles aussi, aim...

Parlez-moi d'amour ... Mis à jour le 15/02/2005 - 00h00

La facon dont nous parlons de sexe et des problèmes sexuels a changé du tout au tout ces quinze dernières années. Il est dès lors important de comprendre non seulement la définition que donne le dictionnaire de ces termes, mais aussi le contexte émot...

Plus d'articles