Ados : multiplier les régimes décuple les kilos !

Publié par Isabelle Eustache, adapté par C. De Kock, journaliste santé le 13/01/2004 - 00h00
-A +A

L'obésité touche gravement les enfants. Eux aussi ripostent en s'imposant des régimes. Mais au final, il semblerait que les effets obtenus soient à l'opposé de ceux attendus : plus ils suivent des régimes, plus ils prennent du poids !

PUB

Le surpoids ne cesse d'augmenter. En 10 ans, le nombre d'enfants obèses en âge scolaire a doublé. Le nombre d'obésités graves a été multiplié par cinq environ. Selon une enquête de l'INSERM, en France, 13% des enfants et des ados âgés de 2 à 17 ans (filles et garcons) sont considérés comme trop gros. Le nombre d'enfants en surpoids à sept ans dépasse les 20%, tandis que le seuil des 10% est franchi dès l'âge de quatre ans !

Victimes de leur surpoids, ils sont aussi de plus en plus nombreux à faire attention à leur silhouette et donc à entreprendre des régimes amaigrissants. Ces derniers sont parfois contraignants, suivis à l'insu des parents et sans surveillance médicale. Mais les conclusions d'une étude américaine qui visait à déterminer l'efficacité des régimes et la stabilité du poids des jeunes, sont encore plus alarmantes. Elles révèlent que contrairement au but recherché, plus les jeunes font des régimes, plus ils prennent du poids…

Près de 8.200 filles et 6.750 garcons âgés de 9 à 14 ans ont été suivis entre 1996 et 1999. En début d'analyse, près d'une fille sur trois et d'un garcon sur six admettaient suivre ou avoir suivi des régimes de temps en temps pour 25% des filles et 14% des garcons, et souvent pour 4,5 et 2% respectivement. Au terme des trois années de suivi, les enfants faisant des régimes avaient pris plus de poids que les autres. Tant chez les filles que chez les garcons, plus les périodes de régime étaient fréquentes, plus la prise de poids était rapide.

Comment expliquer ce phénomène ?

Les auteurs suggèrent une " adaptation métabolique ". L'organisme riposte à ces grandes variations en s'adaptant : le maintien du poids nécessite moins de calories qu'auparavant.L'effet " yo-yo " que l'on a décrit chez l'adulte s'observe aussi très certainement chez les ados : malmené par une succession de privations, l'organisme stocke davantage de calories en prévision d'une future privation.

En conclusion, les régimes ne semblent pas efficaces chez les jeunes. Inversement, ils auraient plutôt tendance à leur faire prendre du poids. Il est nécessaire de réviser les notions de régime chez les ados et de les encourager à abandonner les privations successives pour un programme sérieux et plus modeste de suivi et de contrôle du poids. Il faut viser le long terme. Pour cela :

  • pas de restrictions sévères ;
  • adopter une alimentation variée et équilibrée ;
  • exercer une activité physique régulière.
Publié par Isabelle Eustache, adapté par C. De Kock, journaliste santé le 13/01/2004 - 00h00 Field A.E. et coll., Pediatrics, 112 (4) : 900-6, 2003.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Connaissez-vous la réalité de la sexualité des ados? Mis à jour le 27/10/2010 - 00h00

La sexualité des adolescents est plus souvent fantasmée qu'étudiée. On l'imagine telle qu'elle a été pour nous, telle que nous en parlent quelques ados de notre entourage ou telle qu'on le lit dans les médias. Mais la réalité n'est pas toujours celle...

La sexualité des ados, vue par les chiffres Mis à jour le 15/04/2003 - 00h00

Quand on a des enfants adolescents, ou que l'on en côtoie dans son entourage, on se pose beaucoup de questions sur les débuts de leur vie sexuelle. Faute d'information fiable, un bon nombre d'idées recues circulent, à partir desquelles peut se calque...

Votre ado creuse-t-il sa tombe avec ses dents ? Publié le 26/06/2015 - 15h19

En cette période de préparation des examens, l’alimentation des ados se trouve au premier plan des préoccupations maternelles. Mais en fait, c’est tout au long de ces années d’adolescence que les conflits alimentaires sont présents. On fait le point...

Plus d'articles