Vous prenez un café?

Mise à jour par Paule Neyrat, Diététicienne le 29/10/2012 - 11h01
-A +A

PUB

Quels sont les bienfaits et méfaits de la caféine?

Nombreuses sont les actions de la caféine sur l'organisme.

Elle a une action tonique sur tout le système nerveux, stimulant l'activité cérébrale, augmentant la rapidité des réflexes, améliorant la mémoire.

Mais la caféine met également un bon coup de starter sur les systèmes respiratoire, vasculaire et digestif, dilatant bronches et vaisseaux sanguins, accélérant respiration, battements du cœur et mouvements de l'intestin, excitant les sécrétions digestives. Elle est aussi diurétique.

Tout cela peut être bénéfique mais aussi maléfique quand on absorbe trop de caféine. Il est agréable d'avoir un cerveau qui fonctionne à plein rendement après une tasse de café, ça l'est beaucoup moins quand on ne peut pas s'endormir parce qu'il continue de carburer! Ou bien que l'on a le cœur qui bat la chamade parce qu'on a dépassé sa dose de caféine.

Un excès de caféine (au-delà de 600 mg à 1 g par jour) est à l'origine de différents malaises: insomnies, cauchemars, troubles vasomoteurs (bouffées de chaleur), troubles digestifs (écœurement et/ou aigreurs d’estomac), tremblements (surtout des mains), perte d’appétit.

Café et antioxydants

Le café, on l'a vu plus haut, contient aussi pas mal d'antioxydants, acides chlorogéniques et phénols, à des doses très variables selon les variétés de café et l'intensité de sa torréfaction.

D'où de nombreuses études pour évaluer leur impact protecteur contre ces grands dévastateurs que sont les maladies cardiovasculaires et les cancers.

La dernière en date, publiée par l'Institut national américain du cancer, effectuée sur 400 000 adultes de 50 à 71 ans pendant 13 ans, montre que ceux qui boivent 2 à 3 tasses de café par jour sont en quelque sorte protégés. Moins victimes d'accidents cardiovasculaires, de diabète, d'attaques cérébrales, de maladies respiratoires que ceux qui n'en boivent pas, ils auraient 10 à 15 % de chances de mourir plus vieux que ceux qui ne boivent pas de café.

En revanche, au-delà de 5 tasses par jour, ils auraient un sérieux risque d'attraper un cancer.

Initialement publié par Paule Neyrat, Diététicienne le 05/11/2012 - 00h00 et mis à jour par Paule Neyrat, Diététicienne le 29/10/2012 - 11h01

Intakes of antioxidants in coffee, wine, and vegetables are correlated with plasma carotenoids in humans, Svilaas A, J Nutr 2004. Neurochemical and behavioural effects of caffeine measured by in vivo dopamine and acetylcholine microdialysis and spatial delayed alternation task. Abstracts of the 19th International Conference on Coffee Science, Trieste, Italy 2001, Di Chiara G, Acquas E, Tanda G et al. www.cancer.gov

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB