Vous mangez trop de sucre? pourquoi risquez-vous un cancer?

Publié par Dr Philippe Presles le 01/02/2010 - 00h00
-A +A

Existe-t-il un lien entre notre consommation de sucre et le cancer? Oui et la relation est très forte. Notre consommation de sucre pourrait même expliquer l'épidémie de cancer actuelle. Explications.

PUB

Le sucre possède un index glycémique très élevé


Notre consommation de sucre blanc raffiné a littéralement explosé
La consommation de sucre est passée de 5kg par an et par personne en 1830, à 35 kg en Belgique en 2000, voire 70 kg aux Etats-Unis (1). Le sucre que nous mangeons est transformé dans l'organisme en glucose, forme directement utilisable par les muscles, les organes et le cerveau. Mais le sucre raffiné a la particularité d'avoir un index glycémique élevé, c'est-à-dire qu'il se retrouve très vite dans le sang. En réponse, notre organisme libère immédiatement beaucoup d'insuline pour favoriser la pénétration de ce glucose dans les cellules et diminuer la glycémie.
Enfin, la sécrétion d'insuline s'accompagne de la libération d'une autre molécule, l'IGF pour insuline-like growth factor. Or l'IGF a la caractéristique de stimuler la croissance des cellules.

Le sucre nourrit les tumeurs


L'IGF favorise la croissance des cellules, dont les cellules cancéreuses, mais elle stimule également la production de facteurs de l'inflammation, qui, eux aussi, profitent aux tumeurs.
Au final, l'insuline et l'IGF encouragent la prolifération des tumeurs, mais aussi leur capacité à envahir les tissus voisins.
C'est ainsi que le sucre aide les tumeurs à se développer. Autrement dit, plus on mange de sucre, plus notre risque de cancer est élevé. L'explosion de notre consommation de sucre raffiné explique certainement l'épidémie de cancer actuelle!
Pour preuve, voici les résultats de quelques études citées par David Servan-Schreiber dans son livre "Anticancer": "chez des femmes de moins de 50 ans, celles qui présentaient le plus haut taux d'IGF avaient 7 fois plus de risque de faire un cancer du sein" par rapport aux femmes qui avaient le taux le plus bas. Ce même phénomène a été observé pour le cancer de la prostate, avec un risque 9 fois moins élevé. L'index glycémique est aussi associé au cancer du pancréas, du côlon et des ovaires.

Publié par Dr Philippe Presles le 01/02/2010 - 00h00 "Anticancer", David Servan-Schreiber, éditions Robert Laffont. (1) Cordain L, Eaton S, Sebastian A, et al. Origins and evolution of the Western diet: health implications for the 21st century. American Journal of Clinical Nutrition 2005.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Comment ne pas reprendre de poids après un régime ? Publié le 04/05/2015 - 14h40

La grande majorité des régimes se soldent à leur arrêt par une reprise de poids , voire un retour au poids initial, sinon plus. Pas de fatalité, un ajustement particulier de l’alimentation post- régime peut permettre d’éviter la reprise de poids .

Mon assiette anti-fatigue Mis à jour le 09/08/2010 - 00h00

Physique, intellectuelle ou nerveuse, la fatigue est un état très fréquent qui ne doit pas s'installer dans la durée. Une bonne hygiène de sommeil, une juste dose d'activité physique, un peu de relaxation, permettent de combattre efficacement la fati...

Sucre ou gras : qu'est-ce qui fait le plus grossir ? Publié le 17/12/2013 - 11h59

Tour à tour, nous accusons le gras et le sucre d’être responsables de la progression de la prise de poids et de l’obésité. Il faut dire que notre consommation de matières grasses a fortement augmenté au cours des dernières décennies, tout comme celle...

Index glycémique des aliments : à quoi ça sert ? Mis à jour le 14/06/2016 - 17h32

Indice attribué aux aliments contenant des sucres (glucides), l’ Index Glycémique , ou IG, est une notion utile au quotidien pour perdre du poids mais aussi pour réduire les risques de surpoids , d’obésité ou de diabète.

Plus d'articles