Vous avez une boule dans le sein? Pas de panique!

Mise à jour par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 31/01/2012 - 10h30
-A +A

Avoir une boule dans le sein est la plupart du temps bénin. Mais mieux vaut en parler à son médecin, histoire de ne pas passer à côté d'un cancer du sein. Les simples caractéristiques de cette boule dans le sein permettent généralement d'en identifier l'origine.

PUB

Une boule dans le sein: est-ce un adénofibrome?

Formé d'un mélange de tissus glandulaires et de tissu fibreux, l'adénofibrome est fréquent chez les jeunes femmes depuis la puberté jusqu'à la trentaine. Il se manifeste sous la forme d'une boule pouvant aller de 1 à 5 cm. Cette boule est lisse, régulière et élastique. Elle est mobile et glisse sous le doigt. Elle peut être unique ou multiple et devenir douloureuse.

Cette boule dans le sein a tendance à grossir avec les variations hormonales, lors des règles, avec la prise de la pilule ou une grossesse.
Le diagnostic d'adénofibrome est confirmé par une échographie ou une mammographie.
Chez les femmes jeunes, une surveillance est préconisée.

En cas de gêne esthétique ou de douleur, on peut procéder à une ablation. Chez les femmes plus âgées (au-delà de 35 ans), l'ablation est plus fréquente car un adénofibrome peut cacher une petite tumeur maligne.

Une boule dans le sein: est-ce un kyste?

Unique ou multiple (sein polykystique), le kyste est dû à une dilatation d'un canal galactophore (conduisant le lait). Il est fréquent chez les femmes de 40 ans jusqu'à la ménopause (en l'absence d'un traitement hormonal substitutif).

La taille d'un kyste est variable, allant de quelques millimètres à quelques centimètres et varie en fonction du cycle hormonal. Cette petite boule dans le sein est bien limitée, elle est mobile à la palpation (elle roule sous le doigt). Parfois douloureuse, elle a aussi la caractéristique d'apparaître brutalement.
La présence d'un kyste au sein ne nécessite pas d'intervention dans la grande majorité des cas. En cas de gêne ou de douleur, un traitement hormonal peut être prescrit ou le kyste vidé de son contenu par cytoponction. Dans tous les cas, une surveillance s'impose.

Initialement publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 15/03/2010 - 00h00 et mis à jour par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 31/01/2012 - 10h30

American Cancer Society, www.cancer.org; Mayo Foundation for Medical Education and Research, Women's Health Center, www.mayoclinic.com.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Du kyste ovarien... au cancer de l'ovaire Publié le 01/08/2016 - 15h28

Le kyste ovarien est une tumeur généralement bénigne. Mais lorsqu'elle se révèle maligne, c'est un cancer de l'ovaire . Si les kystes sont fréquents, heureusement les tumeurs cancéreuses sont rares.

Boule sous la peau : qu’est-ce qu’un lipome ? Publié le 03/04/2017 - 11h27

Un lipome est une boule de graisse qui apparaît sous la peau . Des lipomes peuvent se développer à n’importe quel endroit de l’organisme. Bénin, le lipome présente des caractéristiques spécifiques permettant de le différencier d’une tumeur maligne…

Le chalazion : ayez l'oeil ! Publié le 21/05/2013 - 14h19

Le chalazion désigne un petit kyste qui se forme à l'intérieur de la paupière. Généralement bénin, il a cependant la fâcheuse tendance à récidiver.

Plus d'articles