Votre médecin a-t-il tendance à vous interrompre ?

Article créé le 22/12/2015 - 17h42 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 22/12/2015 - 17h42
-A +A

Combien dure, en moyenne, une consultation chez votre médecin ? Et au bout de combien de temps lui communiquez-vous la raison principale pour laquelle vous allez le ou la voir ? Ces questions sont importantes pour savoir si vous êtes bien soigné(e).

PUB

Le piège des premières phrases de consultation

Quand vous allez voir votre médecin, il faut qu’il soit bien clair pour vous que son but est de bien vous soigner… dans un minimum de temps. Cela n’a rien de choquant : votre médecin, comme vous, doit gagner sa vie et pour cela il doit réussir à faire un minimum de consultations chaque jour.

Le problème, c’est que cet impératif d’efficacité est parfois en contradiction avec la manière dont les patients s’expriment. Ainsi, on sait que les patients n’expriment pas toujours la première raison pour laquelle ils sont venus consulter… en premier. Mais on sait aussi que les médecins peuvent interrompre leurs patients, parfois très rapidement, au bout de quelques dizaines de secondes. Quand un médecin interrompt un patient, ce n’est pas pour le plaisir : c’est parce qu’il a des questions complémentaires à poser, ou des conseils à donner. Mais si ces questions ne portent pas sur la « vraie » raison pour laquelle le patient est venu, il y a un risque pour qu’il ne puisse pas en parler… du tout.

 

Comment se faire entendre ?

Votre médecin a-t-il tendance à vous interrompre trop rapidement à votre goût ? Ce n’est pas forcément dramatique. Si vous avez confiance pour tout le reste, pensez simplement… à l’interrompre à votre tour si il/elle ne vous a pas laissé aller jusqu’à ce que vous estimez être le plus important. Les plus timides peuvent noter leurs idées sur un petit papier pour être sûr(e) de ne rien oublier… et pour se donner du courage.

C’est encore une fois l’occasion de rappeler que nous sommes acteurs de notre santé : les médecins ne peuvent pas nous soigner… sans nous !

Billet initialement publié le 22/12/2015 - 17h42 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 22/12/2015 - 17h42
Ce billet fait partie du blog : Le blog de la Rédaction
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Méthode la plus soft pour arrêter de fumer Publié le 06/06/2017 - 15h22

Il existe toutes sortes de méthodes pour arrêter de fumer , des plus farfelues aux plus sérieuses, sans compter toutes les techniques et conseils qui se transmettent de bouche à oreille. Voici ici la méthode la plus soft, celle que le Dr Philippe Pre...

Préservatif, comment le faire accepter à l'autre ? Mis à jour le 30/07/2002 - 00h00

Vous allez bientôt avoir des relations sexuelles avec votre petit copain. Pour éviter tout risque de MST -dont le sida - et de grossesse, vous aimeriez qu'il se protège. Dites-vous d'abord une seule chose : " je ne ferai rien sans préservatif ". Puis...

Plus d'articles