Votre enfant angoisse, comment réagir?

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 29/05/2012 - 15h44
-A +A

Depuis sa naissance, l’enfant est régulièrement confronté à des sources d’inquiétude.

Peur d'être abandonné, de décevoir….

En comprenant cette angoisse et en le rassurant, les parents peuvent aider l’enfant à traverser ces peurs.

PUB

Autant d’angoisses que d’étapes de l’enfance...

Dès son huitième mois, le bébé traverse une première phase anxiogène lorsqu’il découvre qu’il existe indépendamment de sa mère.

Il se met alors à redouter une séparation et angoisse à cette idée.

Plus tard, cette peur de l’abandon s’accentue lorsqu’il se sépare physiquement de ses parents (pour aller à la crèche, puis à l’école, ou simplement lorsque ses parents le confient à une babysitter). 

Durant son parcours scolaire, il est confronté à l’angoisse de l’échec, la peur de décevoir et de se décevoir. Lorsqu’une crise survient dans l’enceinte réconfortante du foyer - par exemple dans le cas d’un divorce - l’enfant doit aussi gérer une multitude de questions angoissantes, et parfois faire face à un sentiment de culpabilité.

Comment bien réagir aux angoisses de l’enfant?

A tous ces moments-clés, l’adulte doit rassurer patiemment son enfant. Il est en effet important de l’accompagner dans son évolution en évitant de projeter ses propres peurs.

Le sentiment d’abandon peut par exemple se renforcer chez l’enfant si la mère elle-même a l’impression d’abandonner son petit lorsqu’elle le laisse à la crèche.

Plus que l’adulte, l’enfant connaît aussi des difficultés pour extérioriser et comprendre ses différentes peurs.

La peur l’envahit soudainement et il se retrouve face à une émotion difficile à maîtriser tout seul. Ses parents doivent donc dialoguer avec lui à propos de chaque source dangoisse, et le pousser en douceur à les exprimer, les représenter. Le dessin peut être un bon moyen.

Il est également essentiel de prendre la peur de l’enfant au sérieux et de ne jamais s’en moquer ou la nier.

 

Initialement publié par Antoine Collard, journaliste santé le 05/12/2011 - 14h18 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 29/05/2012 - 15h44

Stephan Valentin (docteur en psychologie spécialiste de l’enfant et l’adolescent), Les angoisses chez l’enfant, Editions Jouvence, 2011

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Préparer son enfant à une hospitalisation... Publié le 10/10/2017 - 10h44

Un million d'enfants sont opérés chaque année. Etre endormi puis opéré n'est jamais vécu comme un événement anodin. Appendicite, végétations ou accident sans gravité, que dire à son enfant avant une opération bénigne ?

Pourquoi il faut savoir dire non à ses enfants... Mis à jour le 28/06/2010 - 00h00

Aimer ses enfants et les aider à grandir en harmonie, c'est le voeu de tous les parents . Et vouloir leur donner tout ce dont ils ont besoin pour les voir s'épanouir, c'est sain. Oui, mais leur donner aussi des limites en sachant dire non est tout au...

Plus d'articles