Vocabulaire de la grossesse

Publié par Isabelle Eustache, adapté par C. De Kock, journaliste santé le 01/02/2005 - 00h00
-A +A

L'histoire de la petite graine, on la connaît depuis longtemps. Mais lorsque l'on est enceinte et que le médecin se lance dans de longues explications, on est vite noyée par le vocabulaire technique.

PUB

La grossesse est une période privilégiée, particulièrement importante, durant laquelle on voudrait tout comprendre, ne serait-ce que pour se rassurer. Voici un petit lexique de base destiné à vous aider à mieux comprendre les explications de votre gynécologue.

AménorrhéeAbsence des règles. MétrorragieSaignement anormal.ParturienteNom donné à la femme enceinte.Primipare ou primigesteFemme enceinte de son premier enfant.MultipareFemme ayant déjà eu des enfants.GravidiqueQui a rapport à la grossesse.Gonadotrophine chorionique (hormone gonadotrophe ou HCG)Hormone produite par le placenta. Elle témoigne de la grossesse. On la dose dans les urines. Les tests de grossesse sont basés sur ce dosage.MorulaPremier stade de développement embryonnaire.LeucorrhéeEcoulement non sanglant de la vulve, normal au cours de la grossesse, en raison de la desquamation abondante du vagin.AmniosFine membrane qui tapisse la cavité où flotte le fŒtus, entourant aussi le cordon ombilical jusqu'à sa jonction avec le fŒtus. Elle est séparée de la paroi utérine par une autre membrane, le chorion.ChorionTissu enveloppant le fŒtus servant d'appui à l'amnios et soudé à la muqueuse utérine. Il est de nature différente au niveau de l'implantation de l'Œuf dans la cavité utérine (chorion placentaire) et dans les autres parties (chorion lisse). Le chorion placentaire a de très nombreux vaisseaux sanguins où s'implantent les villosités choriales, en contact direct avec la muqueuse utérine.Placenta praeviaImplantation trop basse et donc anormale du placenta. Il s'ensuit des hémorragies souvent graves, bien qu'indolores, au cours de la grossesse. Elles nécessitent une hospitalisation immédiate.Toxémie gravidiquePerturbation grave en fin de grossesse, se manifestant par un Œdème, la présence d'albumine et une hypertension. Doit être diagnostiquée très tôt pour que la future maman puisse poursuivre normalement sa grossesse. Eclampsie, pré-éclampsieL'éclampsie est le stade le plus grave de l'hypertension pendant la grossesse. Le premier stade de la maladie s'appelle la " pré-éclampsie ". Elle a souvent lieu au cours du troisième trimestre. On connaît mal cette maladie mais il s'agit probablement d'un problème de compatibilité immunologique entre la femme et le bébé.VergeturesUne distension trop rapide de la peau provoque une rupture des fibres élastiques et du collagène des couches profondes du derme. Les vergetures apparaissent donc surtout au troisième trimestre, elles sont irréversibles et laissent des cicatrices blanches et nacrées. TératogèneQui peut être la cause de malformations. Les facteurs tératogènes peuvent être génétiques ou dus à une agression au cours du développement fŒtal.HétérozygoteSe dit d'un caractère porté par l'individu, mais qui ne s'exprime pas.Embolie amniotiquePassage de liquide et de cellules amniotiques dans la circulation maternelle au cours de l'accouchement.Circulaire du cordonNom médical donné à la position enroulée du cordon ombilical autour du cou de l'enfant.Vernix caseosaSubstance blanche et grasse qui recouvre la peau du bébé à la naissance.EpisiotomieC'est un acte qui consiste à agrandir l'orifice vulvaire au moment de l'accouchement par une incision latérale vers l'arrière, afin que le bébé sorte plus facilement et ne déchire pas le périnée maternel.PériduraleIl ne s'agit ni d'une anesthésie générale ni d'une anesthésie locale, mais d'une anesthésie régionale. Le produit anesthésiant est injecté dans la région périphérique de la colonne vertébrale au niveau lombaire. Dans cette zone se trouve l'origine des nerfs de la douleur correspondant à la partie inférieure du corps. Le produit est injecté après une anesthésie locale au point de l'injection.OcytocineHormone d'origine posthypophysaire qui renforce d'une manière générale la contraction des muscles et plus particulièrement celle du muscle utérin. ProlactineHormone de l'allaitement.ColostrumLiquide jaunâtre sécrété par la glande mammaire avant que ne se produise la sécrétion de lait. Il est très riche en protéines, sels minéraux et anticorps maternels.Canal galactophoreCanal par lequel est conduit le lait produit par la glande mammaire.FontanellesEspaces non soudés entre les os du crâne du nouveau-né, reliés entre eux pas des membranes. Il y a au total trois fontanelles. HypotropheQualificatif attribué à un enfant de petit poids de naissance.IctèreEgalement désigné par jaunisse physiologique. Se manifeste chez beaucoup de nouveau-nés dans les trois premiers jours de la vie. Il est dû à une lente mise en route du foie. Il est à distinguer de la jaunisse due à une incompatibilité sanguine foeto-maternelle.NéonatalogieSpécialité médicale s'intéressant au nouveau-né et à l'enfant né prématurément. Score d'ApgarSérie de tests pratiqués à la naissance, aboutissant à une notation et permettant d'appréhender les possibilités de l'enfant à s'adapter à sa nouvelle vie.Test de GuthrieIl se pratique systématiquement dans les premiers jours de la vie. Quelques gouttes de sang prélevées au talon du nouveau-né vont permettre de dépister une maladie rare : la phénylcétonurie qui atteint le cerveau, et qui, prise à temps, se soigne très facilement. Un autre examen est associé à ce test, lequel dépiste l'hypothyroïdie, qui, là encore, peut se traiter précocement. Plancher pelvienRégion située en bas du bassin et constituant un plancher musculaire qui soutient les organes génitaux externes et l'anus.La rééducation post-natale vise à rétablir la tonicité des muscles pelviens distendus lors de l'accouchement. ProlapsusNom scientifique donné à la descente d'organes : descente de l'utérus et du vagin à la suite d'un relâchement des muscles du périnée.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter e-santé !

Publié par Isabelle Eustache, adapté par C. De Kock, journaliste santé le 01/02/2005 - 00h00 " Attendre bébé ", Christine Schilte et Pr René Frydman, édition hachette.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Quelle fertilité après une grossesse extra-utérine? Mis à jour le 06/04/2012 - 17h19

Aujourd’hui, une grossesse extra-utérine remet rarement en cause la fertilité . D’ailleurs, selon les gynécologues-obstétriciens, 60% des femmes qui ont fait une grossesse extra-utérine sont à nouveau enceintes dans les deux ans qui suivent. Alors co...

Rhésus négatif et grossesse : quelles conséquences ? Publié le 19/05/2014 - 09h37

Les femmes qui ont un rhésus négatif doivent souvent prendre des précautions au cours de leur grossesse, surtout s’il ne s’agit pas de la première. Le problème : l’incompatibilité possible entre les rhésus de la future mère et du foetus. Que se passe...

Tabac : quels sont les risques pendant la grossesse ? Publié le 03/06/2014 - 12h06

Le tabac est particulièrement néfaste pour la santé et davantage encore pendant la grossesse, le tabagisme exposant alors à la fois la future mère et le fœtus. Arrêter de fumer est donc impératif avant et pendant toute la grossesse. Le message est tr...

Plus d'articles