La vitamine E et le bêta-carotène ont mal au coeur

Publié par Nicolas Rousseau, diététicien nutritionniste le 29/07/2003 - 00h00
-A +A

Une nouvelle étude jette un pavé dans la mare de la prévention cardiovasculaire : la supplémentation en vitamine E et en bêta-carotène est inefficace, voire, met la vie en péril…

PUB

Cela fait de nombreuses années que les effets de la vitamine E et du bêta-carotène (ou pro-vitamine A) sont passés à la loupe, en particulier dans le domaine cardiovasculaire. Tout est lié à leur propriété antioxydante (qui piège les radicaux libres) et leur caractère liposoluble (soluble dans la graisse) qui leur confèrent la capacité à freiner l'oxydation du " mauvais " cholestérol LDL. Ce mécanisme permet le retour du " mauvais " cholestérol au foie et son élimination. Bref, il contribuerait à lutter contre l'athérosclérose, donc les maladies cardiovasculaires.

Des résultats mitigés

Dans la pratique, rien n'est aussi simple… Jusqu'à présent, hormis les constats issus de l'épidémiologie associant vitamine E et/ou bêta-carotène à une survenue plus faible d'événements cardiovasculaires, les études cliniques sont très controversées. Les suspicions des scientifiques portent aujourd'hui plus sur la vitamine E et/ou le bêta-carotène " alimentaire " que les mêmes vitamines données sous la forme de capsules. Cela n'empêche toutefois pas certains chercheurs de persévérer dans l'artificiel…Aussi, pour faire le point sur ce sujet, des scientifiques de la Cleveland Clinic Foundation, aux Etats-Unis, ont effectué une revue des grands travaux effectués à ce jour. Dans cette optique, ils ont passé au peigne fin les données de 7 études de supplémentation en vitamine E comptabilisant un total de 81.788 patients et 8 études pour la supplémentation en bêta-carotène, regroupant 138.113 patients. La période de suivi s'étalait de 1,4 à 12 ans.

Une pratique à revoir

Que concluent-ils ? En premier lieu : la vitamine E n'apporte pas le moindre bénéfice par rapport à ceux qui n'en prennent pas, ce, aussi bien sur la mortalité cardiovasculaire que pour la mortalité toutes causes confondues ou encore pour la survenue d'accident vasculaire cérébral. Mais le tableau est encore plus dramatique pour le bêta-carotène ! Il augmenterait, certes légèrement, mais de manière néanmoins significative, la mortalité totale et la mort d'origine cardiovasculaire… On fait donc pire que mieux…en croyant bien faire !Les auteurs de cette étude découragent donc fortement l'utilisation de suppléments contenant du bêta-carotène et/ou de la vitamine A.La vitamine E est aussi pointée du doigt et les chercheurs plaident purement et simplement pour l'abandon des recherches à venir, surtout chez les personnes présentant un risque élevé de maladie coronarienne.Vous prenez des compléments vitaminiques à base de vitamine E et/ou de bêta-carotène ? Si vous êtes à risque cardiovasculaire, parlez-en à votre médecin, qui vous conseillera d'abandonner… ou préférez les fruits et légumes jaune-orange-rouge (riches en bêta-carotène), les fruits secs et les huiles végétales (pour la vitamine E), hors de cause et sans danger (les doses étant beaucoup plus faibles).

Publié par Nicolas Rousseau, diététicien nutritionniste le 29/07/2003 - 00h00 Vivekananthan DP et al. Lancet 2003;36 :2017-23.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
La citrouille : un conte de fées... nutritionnel ! Publié le 28/10/2016 - 15h16

Halloween ! Comment ne pas se laisser happer dans ce monde où la citrouille est reine ? Ce légume courge a cependant plus qu'un intérêt symbolique, c'est aussi un aliment riche de vertus, qui ne se consomme pas uniquement en soupe…

Les compléments alimentaires sont-ils dangereux? Mis à jour le 27/03/2007 - 00h00

Les antioxydants (vitamines A, E, C, bêta carotène, zinc, sélénium) augmentent de 5% le risque de mortalité. Telle est la conclusion d'une analyse qui vient tout juste d'être publiée. De quoi freiner la vente des compléments alimentaires , lesquels r...

Plus d'articles