Vitamine A : l’alliée de la peau

Mise à jour par Karell Robert, journaliste santé le 27/01/2017 - 10h44
-A +A

Dérivés de la vitamine A, les rétinoïdes sont plébiscités tant en dermatologie qu’en cosmétique pour traiter l’acné ou encore pour réparer les dégâts du vieillissement cutané. Zoom sur leurs avantages et inconvénients.

PUB

La trétinoïne : anti-acnéique et anti-âge efficace

Parmi les dérivés de la vitamine A les plus utilisés et étudiés cliniquement : l’acide rétinoïque, aussi appelé trétinoïne. « Capable de réduire la taille des glandes sébacées et de stimuler le renouvellement cellulaire, ce principe actif est traditionnellement utilisé dans le traitement contre l’acné », explique le Dr Claire Debusscher, dermatologue à l’hôpital Erasme et au Brussels Skin Center. Mais depuis quelques années, les chercheurs ont également mis en évidence ses effets positifs (1) sur la texture de la peau, son aspect, son épaisseur… En stimulant l’activité des fibroblastes et des kératinocytes (cellules de la peau), la trétinoïne augmente la production de collagène et accélère la régénération du derme. Résultat après quelques mois d’utilisation ? La peau est plus lisse, le grain plus fin, le teint plus lumineux et plus uniforme.

Les rétinoïdes : précautions d’utilisation

La trétinoïne est utilisée aujourd’hui en dermatologie pour traiter l’acné, mais aussi pour atténuer les ridules, les taches pigmentaires causées par le soleil, les vergetures récentes, les cicatrices d’acné superficielles… « Attention, ce médicament, disponible sous forme de crème, est délivré uniquement sur prescription », précise le Dr Debusscher. Et pour cause, l’utilisation de la trétinoïne requiert une certaine prudence en raison de ses éventuels effets secondaires : irritation et assèchement de la peau. Il est donc conseillé de l’appliquer en très fine couche, d’abord deux fois par semaine, avant d’augmenter progressivement pour arriver à une application quotidienne. « Susceptible de causer une réaction de photosensibilisation, il faut par ailleurs appliquer ce produit le soir afin d’éviter l’exposition au soleil. » Dernière mise en garde : ce produit ne doit pas être utilisé par les femmes enceintes ou allaitantes.

Initialement publié par Karell Robert, journaliste santé le 15/12/2016 - 16h41 et mis à jour par Karell Robert, journaliste santé le 27/01/2017 - 10h44

Article réalisé en collaboration avec le Dr Claire Debusscher, dermatologue au sein du Brussels Skin Center.

1) Nyirady J, Bergfeld W, et al. Tretinoin cream 0.02% for the treatment of photodamaged facial skin: a review of 2 double-blind clinical studies. Cutis. 2001 Aug;68(2):135-42.

2) Varani J, Warner RL, et al. Vitamin A antagonize decreased cell growth and elevated collagen-degrading matrix metalloproteinases and stimulates collagen accumulation in naturally aged human skin. J Invest Dermatol. 2000 Mar;114(3): 480-6.
3) Fluhr JW, Vienne MP, et al. Tolerance profile of retinol, retinaldehyde and retinoic acid under maximized and long-term clnical conditions. Dermatology. 1999;199 Suppl 1:57-60.

Notez cet article
PUB
A lire aussi
Acné: le soleil, ami ou ennemi? Publié le 23/07/2012 - 16h53

Le soleil améliore très souvent l'aspect de la peau des personnes qui présentent de l'acné. Mais attention, il ne s'agit que d'un leurre qui sera de courte durée. Sans protection contre le soleil, le risque est grand de souffrir d'un rebond d'acné au...

Premiers soleils et peaux acnéiques… Publié le 11/04/2011 - 14h55

Enfin, le beau temps est de retour ! Même si l'on ne peut se découvrir d'un fil, nous avons tous envie de renouer avec le soleil. Mais quid de notre peau, surtout si elle souffre d'acné ?

Comment choisir sa crème antirides? Publié le 19/03/2015 - 11h53

Crèmes rajeunissantes, liftantes, lissantes, raffermissantes, anti-âge... difficile de s’y retrouver au rayon des crèmes antirides. D’autant plus que tous promettent monts et merveilles…

Plus d'articles