Un virus qui donne le cancer

Publié par Dr Philippe Presles : Adaptation : Dr Philippe Burton le 06/08/2002 - 00h00
-A +A

Des chercheurs viennent de démontrer la responsabilité du virus C dans le cancer du foie. Ce résultat signifie que cette maladie peut se traiter efficacement à l'aide de médicaments antiviraux.

PUB

De nombreux facteurs favorisants

Nombre de facteurs interviennent dans le processus de cancérisation : la susceptibilité génétique, les facteurs environnementaux, le tabagisme, l'alcool, les radiations, etc. Certaines bactéries sont également évoquées, notamment la mise en évidence du rôle de Helicobacter pylori dans le développement des ulcères et du cancer de l'estomac. Dans ce dernier cas, la guérison est obtenue grâce une association d'antibiotiques. Certains virus sont aussi connus pour provoquer ou accélérer la prolifération des cellules cancéreuses. Même si les mécanismes ne sont pas entièrement compris, cette piste est prometteuse car la prise en charge anticancéreuse passe alors simplement par des spécialités pharmaceutiques antivirales.

Le virus C en particulier

Jusqu'à aujourd'hui, le virus C était reconnu comme responsable du cancer du foie, mais selon un mécanisme indirect dit de fibrose. Une équipe de chercheurs vient aujourd'hui de démontrer son implication directe. Sur 15 patients porteurs de lymphomes non hodgkiniens (cancer du système lymphatique), 7 étaient infectés par le virus C. Ils ont tous répondu favorablement au traitement antiviral. Ce résultat est particulièrement intéressant : certains cancers sont dus directement à un virus et peuvent donc se traiter efficacement à l'aide d'un antiviral adapté.

En conclusion, il est très important de se faire dépister au moindre doute, afin de bénéficier au plus tôt d'une prise en charge efficace.
Site Fédération Belge contre le Cancer
Publié par Dr Philippe Burton le 06/08/2002 - 00h00 Hermine, N. Engl. J. Med., 347 (2) : 89-94, 2002
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Hépatite B: pire que le sida Publié le 03/01/2012 - 11h14

Comme le sida, l' hépatite B est une maladie sexuellement transmissible. Mais le virus responsable de cette maladie est 100 fois plus contagieux que le VIH. Une personne atteinte d' hépatite B chronique qui n'est pas traitée risque une cirrhose et un...

Plus d'articles