Vieillissement de la vue : la presbytie en 10 questions

Mise à jour par Isabelle Eustache le 22/03/2015 - 22h53
-A +A

PUB

Pourquoi mon grand-père n’a-t-il pas besoin de lunettes pour lire de près ?

C’est tout simplement parce qu’il est myope. Sa myopie peut être connue depuis toujours ou être récente en raison d’un changement d’état du cristallin (cataracte). Mais en conséquence, il voit mal de loin et doit donc porter une correction pour bien voir de loin.

La chirurgie de la presbytie peut-elle en même temps corriger la myopie, l’hypermétropie ou l’astigmatisme ?

La chirurgie réfractive corrige systématiquement en même temps que la presbytie les autres troubles visuels : la myopie, l’hypermétropie, l’astigmatisme.

Le but de la chirurgie réfractive est de ne plus avoir du tout à porter de lunettes ou lentilles.

A quel âge se faire opérer de la presbytie ?

La décision dépend de l’âge et du degré de la presbytie. Il ne faut pas perdre de vue que la presbytie évolue jusqu’à l’âge de 60 ans. Autrement dit, si une opération est proposée avant cet âge, il est probable qu’une correction légère soit nécessaire dans certaines conditions, notamment en faible éclairage ou pour lire de petits caractères.

La chirurgie de la presbytie est-elle remboursée ?

Considérée comme non indispensable, la chirurgie de la presbytie n’est pas remboursée par l’Assurance maladie. En revanche, de nombreuses mutuelles prennent une partie des frais en charge.

Initialement publié par Isabelle Eustache le 28/02/2011 - 16h52 et mis à jour par Isabelle Eustache le 22/03/2015 - 22h53

« Presbytie, bien voir après 45 ans », Editions Médicales Bash.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB