Vêtements trop serrés, slim : péril pour votre santé !

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 13/09/2016 - 15h33
-A +A

Quand vous portez des vêtements trop serrés, vous pensez que le risque est surtout de paraître boudiné(e) ? Vous avez tort.

Comprimer le corps pendant des heures et des heures a aussi des conséquences sur votre santé.

En voici quelques-unes pour vous convaincre de prendre des vêtements à votre taille et d'abandonner la mode du slim…

PUB

Les vêtements trop serrés, ça fait mal

Dans une étude très récente (1), des scientifiques ont demandé à des jeunes gens de transporter des caisses lourdes. Certains portaient des pantalons à leur taille, et d’autres des vêtements trop petits, donc serrés. Résultat : les vêtements serrés entravent la liberté de mouvement et entraînent un inconfort au niveau du bas du dos.

Syndrome douloureux
En comprimant les nerfs, les vêtements trop serrés peuvent aussi entraîner des problèmes nerveux plus durables. Ainsi la méralgie paresthésique (2), syndrome caractérisé par une douleur ou par la présence d’autres symptômes – fourmillements, endormissement, etc. – sur la face externe de la cuisse.

Vêtements trop serrés et circulation du sang

Insuffisance veineuse
Quand les membres sont serrés dans les vêtements, les veines sont aussi comprimées, ce qui entraîne un retour veineux insuffisant : trop de sang reste aux extrémités (essentiellement le bas des jambes), ce qui déforme les veines. Du coup, celles-ci sont encore moins efficaces pour ramener le sang vers le cœur… C’est un véritable cercle vicieux. C’est pourquoi les vêtements serrés sont fortement déconseillés aux personnes qui souffrent d’insuffisance veineuse.

Messieurs, attention à vos cravates…
Quand la bonne circulation du sang dans le cou (c’est-à-dire vers le cerveau) est entravée, les conséquences sont encore plus impressionnantes – vertiges ou malaises. Par ailleurs, le port de cravates trop serrées est lié à une augmentation de la pression dans l’œil et, par là, à une augmentation du risque de glaucome.

Initialement publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 09/09/2013 - 11h56 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 13/09/2016 - 15h33

(1) Eungpinichpong W, Appl Ergon. 2013 Nov;44(6):1024-32. doi: 10.1016/j.apergo.2013.04.002. Epub 2013 Apr 30. (2) Moucharafieh R, Int J Surg. 2008 Apr;6(2):164-8. Epub 2007 Apr 14.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
8 trucs à savoir sur l'hygiène intime Publié le 05/01/2011 - 12h55

Dévoiler son intimité et ses petits problèmes intimes n'est jamais chose facile. Voici quelques conseils en matière d' hygiène intime , ce qu'il faut faire et ne pas faire, avec des explications pratiques.

Eczéma : ce qui soulage les démangeaisons Publié le 09/07/2013 - 16h33

Il existe différents types d’eczéma mais tous se manifestent de la même façon : rougeurs, démangeaisons et épaississement de la peau. Si l’eczéma atopique, lié à une prédisposition héréditaire, se manifeste tôt dans la vie du nourrisson, tout le mond...

Plus d'articles