Verrues : comment choisir le bon traitement pour les éliminer

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 31/07/2017 - 15h39
-A +A

Parce qu’il existe différents types de verrues et différentes localisations, parce qu’elles sont parfois très résistantes et récidivantes, les traitements pour éliminer les verrues sont multiples. Quels sont-ils et comment choisir celui qui convient le mieux ?

Les verrues sont de petites excroissances cutanées qui dans la majorité des cas disparaissent d’elles-mêmes. Mais dans les cas où elles persistent, un traitement s’impose afin de freiner leur prolifération et de prévenir leur transmission à d’autres zones ou à d’autres personnes...

PUB

Les traitements kératolytiques

Ce sont des formules acides à appliquer sur la verrue, qui attaquent la partie superficielle. Au fil des applications, on décape ainsi les verrues qui finissent par disparaitre. La plupart de ces traitements sont à base d’acide salicylique, associé ou non à d’autres acides (acide lactique, acide trichloracétique). Après chaque application quotidienne pendant une à deux semaines, il est recommandé d’apposer un pansement occlusif. De nombreux traitements kératolytiques sont en vente libre en pharmacie, mais certains, plus fortement dosés, sont disponibles uniquement sur ordonnance du médecin ou du dermatologue. Attention, l’acide salicylique est contre-indiqué chez les enfants de moins de 2 ans, les diabétiques, les personnes atteintes d’un trouble vasculaire périphérique ou artérite des membres inférieurs et les femmes enceintes, à moins d’utiliser un traitement très faiblement dosé.

La cryothérapie

Ce traitement consiste à appliquer directement sur la verrue de l’azote liquide à l’aide d’un bâtonnet ou d’un spray. L’azote ayant une température extrêmement froide (-190°C), « brûle » la verrue. Certaines localisations sont très douloureuses comme les doigts et particulièrement à proximité des ongles. Plusieurs séances sont généralement nécessaires pour éliminer totalement la verrue.
Des traitements reposant sur la cryothérapie (mais ne contenant pas d'azote liquide) sont aussi disponibles sans ordonnance en pharmacie. Elles gèlent la verrue de -50° à -80° selon les dispositifs. L'utilisation est facile, rapide mais un peu douloureuse. Elle est contre-indiquée chez les enfants de moins de 4 ans.

Le curetage

Cette méthode consiste à retirer manuellement la verrue. Elle est réservée aux verrues volumineuses car elle peut être douloureuse et peut laisser des cicatrices. Cette intervention est réalisée par un médecin : ne jamais tenter de procéder soi-même à l’ablation d’une verrue.

Le laser à gaz carbonique

Le laser à gaz carbonique est utilisé plus particulièrement pour les verrues plantaires car le risque de cicatrice est élevé (50% des cas). La lumière intense émise par le laser brûle la verrue.

L'acide formique

L'utilisation d'acide formique (un caustique puissant commercialisé en France depuis mai 2013) pour se débarrasser d'une verrue est d'usage populaire. C'est la base des stylos anti verrue que l'on peut acheter sans ordonnance en pharmacie ou que certains dermatologues utilisent. L'avantage-sous réserve de respecter scrupuleusement les instructions d'utilisation- c'est qu'ils peuvent être utilisés facilement chez les enfants de plus de 4 ans (en dessous, un avis médical s'impose), les personnes diabétiques, les femmes enceintes ou allaitantes.
Attention : l'utilisation de solutions à base d'acide formique doit respecter les précautions mentionnées sur les produits (par exemple ne pas être utilisé sur certaines zones telles que le visage, les parties génitales ou sur une peau lésée), surtout chez les enfants dont la peau est particulièrement fine. En cas de doute, demandez conseil à un pharmacien.

À savoir sur le traitement

Le choix du traitement dépend de plusieurs critères : l’âge de la personne, le type de verrue, sa localisation. C’est pourquoi il est conseillé de consulter son médecin ou un dermatologue afin qu’il confirme le diagnostic et propose le traitement le plus approprié à chaque cas. En termes d’efficacité, on considère que tous sont à peu près équivalents. Et si le premier traitement choisi ne donne pas les résultats escomptés, il faut en changer pour un autre.
Attention, les méthodes dites naturelles comme l’homéopathie, la phytothérapie, l’application d’un ruban adhésif sur la verrue ou autre remède de grand-mère (ail, citron…) n’ont pas fait la preuve de leur efficacité.

 

 

Initialement publié par Dr Philippe Presles, adapté par C. De Kock, journaliste santé le 13/07/2004 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 31/07/2017 - 15h39

New England Medicine, 350 (26) : 2639-40 et 2663-73, 24 juin 2004.

Notez cet article
PUB
A lire aussi
Verrues : comment les traiter soi-même ? Publié le 16/08/2013 - 17h12

Même si les verrues disparaissent souvent d'elles-mêmes, il est préférable de les traiter pour éviter qu'elles ne se propagent ou que vous contaminiez d'autres personnes. Vous pouvez d'ailleurs débuter un traitement contre les verrues à base d'acide...

Les verrues, c'est grave? Mis à jour le 09/03/2009 - 00h00

Les verrues peuvent s'installer n'importe où sur le corps, mais elles ont une prédilection pour les extrémités, et particulièrement pour la plante des pieds. Il est souvent préférable de s'en débarrasser car si les verrues sont bénignes, elles sont c...

Verrue plantaire: quels signes, prévention et traitements? Publié le 31/07/2012 - 11h51

Les verrues sont de petites excroissances cutanées. Elles sont dues à l’un des virus appartenant à la grande famille des papillomavirus. Les verrues plantaires ont leurs propres caractéristiques. Elles ont aussi la particularité d’être difficiles à t...

Les verrues s'attrapent-elles vraiment à la piscine ? Publié le 11/07/2014 - 14h16

Est-ce vraiment à la piscine que l'on risque le plus d'attraper des verrues ? Les verrues sur les pieds ou sur les mains sont très fréquentes chez les enfants. La fréquentation des piscines est classiquement accusée de les véhiculer. Est-ce justifié...

Plus d'articles