Vent de tempête sur les substituts nicotiniques

Mise à jour par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 20/01/2012 - 17h02
-A +A

Alors que les substituts nicotiniques sont généralement considérés comme de bons alliés dans le sevrage tabagique, une nouvelle étude suggère ne sont pas efficaces.

PUB

Près de 800 anciens fumeurs ont été suivis durant 6 ans, entre les années 2001 et 2006. Après avoir été interrogés une première fois sur les modalités de leur arrêt et sur les aides utilisées, ils ont été revus tous les 2 ans.

Bilan: un sujet sur trois a rechuté et la probabilité de la rechute est totalement indépendante de l’utilisation ou non de substituts nicotiniques pendant six semaines.

D'autres études sont bien entendu nécessaires… Mais ne laissez pas ce résultat vous décourager: le plus important, c'est toujours d'arrêter de fumer.

Initialement publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 20/01/2012 - 17h01 et mis à jour par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 20/01/2012 - 17h02

Alpert H. et al., Tobacoo Control, 9 janvier 2012.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Sevrage tabagique : attention à la dépression Mis à jour le 03/02/2002 - 00h00

Les fumeurs ayant un ou plusieurs antécédents de dépression et qui entament un processus de sevrage tabagique sont connus pour avoir une probabilité de succès inférieure à celle de fumeurs n'ayant jamais souffert de dépression . Mais ont-ils aussi un...

Plus d'articles