Varices

PUB

Il en existe plusieurs types de varices, plus ou moins évidentes, apparaissant sur toute la jambe, isolées (une seule grosse varice) ou regroupées dans un amas de petites veines variqueuses. Si l'affection évolue pendant plusieurs années, il s'ensuit une mauvaise oxygénation des tissus avoisinants. Même si les femmes sont plus souvent touchées, les hommes ne sont pas moins à l'abri. Les varices peuvent apparaître à tout âge (plus l'affection est grave, plus elle se manifestera tôt dans la vie). En outre, elles s'aggravent avec les années, gagnant en volume et en nombre. Voici les symptômes qui les accompagnent :

  • sensation de fatigue ou de lourdeur dans les jambes ;
  • pincements, sensations de brûlure et démangeaisons se limitant aux varices ou atteignant toute la jambe ;
  • gonflement, crampes, impatiences nocturnes.
À un stade plus avancé :
  • eczéma sur les jambes ;
  • changement de coloration de la jambe (jaune ou brun foncé) ;
  • plaies qui ne guérissent pas (ulcères variqueux) ;
  • aspect d'un cordon rouge et douloureux le long d'une veine (phlébite superficielle).

Hérédité Elle est principalement responsable de l'apparition des varices. Plus il y a de membres dans une famille qui ont des varices, plus le risque est grand d'en avoir un jour. Différents facteurs aggravants Grossesse (facteur hormonal), position debout ou assise prolongée, obésité, constipation, port de vêtements qui serrent (jarretières, gaines, bas), chaleur et certains exercices comme la musculation et l'haltérophilie, ils exercent une pression néfaste sur le réseau veineux, augmentant les douleurs aux jambes et les risques de varices chez les personnes prédisposées.

Faire de l'exercice physique Une promenade d'au moins 20 minutes à un pas accéléré décongestionne et active les veines de la plante du pied et celles du mollet. Vous constaterez un soulagement au bout de 10 à 15 minutes. Le vélo et la natation sont excellents pour stimuler la circulation du sang dans les jambes. En outre, ils raffermissent les muscles, lesquels pourront mieux soutenir les veines. Surélever les jambes Reposez-vous le plus souvent possible, les jambes surélevées. Vous pouvez également surélever le pied de votre lit d'environ 10 cm à l'aide de blocs de bois ou de briques. Porter des bas support Pour rééquilibrer la pression veineuse, achetez des bas support à pression décroissante, de la cheville vers le haut de la jambe. Portez-les surtout lorsque vous prévoyez des activités stationnaires prolongées (p. ex. cuisiner pendant plusieurs heures, aller au cinéma, etc.). Vous les trouverez dans les centres orthopédiques et dans certaines pharmacies. Le degré de pression sera choisi en fonction de l'importance des varices. Jouer de l'effet de gravité et des bas support Enfilez vos bas support, puis couchez-vous sur le dos et levez les jambes très droites, en les laissant reposer contre un mur. Gardez la position deux minutes. Cela permet au sang de mieux circuler vers le coeur. À répéter aussi souvent que possible. Bien se chausser Portez des chaussures confortables, avec un talon légèrement surélevé (d'environ 2 à 4 cm) et une semelle souple et épaisse, surtout si vous passez vos journées debout. Les talons hauts ne sont pas conseillés, car ils modifient l'équilibre et font moins travailler le mollet et la plante des pieds. Soulager les impatiences nocturnes Si des tiraillements dans les jambes vous réveillent la nuit, levez-vous et marchez, ou encore appliquez des compresses d'eau froide. Recourir aux analgésiques Le paracétamol ou les anti-inflammatoires peuvent être utilisés, en prenant les doses recommandées sur la boîte. Adopter de bonnes habitudes de vie Ayez une alimentation saine et variée. Maintenez un poids santé. Éviter une hémorragie Il arrive quelquefois que les varices soumises à trop de pression se rompent et saignent. Pour éviter une hémorragie, exercez une pression sur la varice et appliquez un bandage assez serré pour maintenir une compression efficace. Si les saignements persistent, voyez votre médecin. Éviter la station debout ou assise prolongée Cela congestionne le système circulatoire des jambes. Changez périodiquement de position ou faites quelques pas. S'abstenir de porter des vêtements serrés Les gaines, les jarretières et les bas exercent une pression excessive au niveau des jambes. Éviter les sources de chaleur Les bains chauds et les sources de chaleur sur les jambes (calorifère, couverture et coussin chauffant, soleil, etc.) entraînent une dilatation des veines. Ne pas fumer L'effet de la cigarette sur le système artériel (artériosclérose) est bien connu. Des recherches récentes tendent également à démontrer une atteinte de la paroi musculaire des veines.

  • Vous avez des plaies qui ne guérissent pas (ulcères variqueux).
  • Certains symptômes vous incommodent.
  • L'aspect de votre peau change.
  • Vous avez une veine qui devient rouge, dure, douloureuse ou gonflée.
  • L'aspect esthétique vous préoccupe.
  • La varice ne cesse de saigner.

Le médecin procède à un questionnaire complet : antécédents familiaux, antécédents personnels, chronologie d'apparition des varices et des symptômes, allergies, traumatismes. Il fait ensuite un examen approfondi : visualisation de l'emplacement général des varices, palpation de certaines veines, recherche des points de reflux (à l'aide d'un appareil nommé Doppler veineux). Dans certains cas, on fera une échocardiographie Doppler, qui permet à la fois d'entendre le son du reflux et de visualiser les veines profondes.

Varices Dans la plupart des cas, une scléropathie est envisagée. Ce traitement consiste à injecter un produit sclérosant dans la varice afin de déclencher un processus de cicatrisation à l'intérieur de la veine. La varice disparaît alors au bout de quelques semaines. Le nombre de séances varie selon le cas. La sclérothérapie n'est pas un traitement vraiment douloureux, quoiqu'un peu désagréable. Elle a toutefois l'avantage de ne pas empêcher les activités quotidiennes. Il faut savoir que l'affection variqueuse évolue la vie durant. La sclérothérapie n'empêche pas le développement de nouvelles varices, mais elle permet de maîtriser le problème. À mesure que de nouvelles veines apparaissent, un traitement d'entretien est nécessaire. La chirurgie est utilisée dans certains cas, surtout pour le réseau des veines saphènes (qui sont reliées aux veines profondes et situées à proximité des artères). La chirurgie n'enlève pas toujours toutes les varices ; il faut habituellement compléter le traitement par la sclérothérapie. Varices avec eczéma Dans ce cas, des onguents médicamenteux seront prescrits. Saignement de varice Pour une varice qui saigne sans arrêt, le médecin utilise un pansement compressif. Lorsqu'elle cesse de saigner, il peut entreprendre la sclérothérapie. Phlébite superficielle Elle est traitée avec des bas support, de la marche, des compresses et des anti-inflammatoires. Les symptômes (cordon rouge et douloureux) disparaissent au bout de quelques semaines, habituellement sans laisser de séquelles. /*1230/Pilule et hormonothérapie/*/

Publié par <a href="/taxonomy/term/19412" hreflang="fr">Dr Suzie Plourde, </a> le 07/09/2001 - 02h00 Guide familial des maladies publié sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Media, 2001
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Varices : mais pourquoi moi ? Publié le 14/03/2014 - 15h23

Les varices sont des veines altérées, dilatées et sinueuses. Inesthétiques, elles touchent plus souvent les jambes des femmes. Il faut savoir que les varices sont le reflet d’une insuffisance veineuse, exposant à des complications. Mais quels sont le...

J'ai des varices : quid des bas de contention ? Publié le 07/04/2015 - 09h26

Les bas de contention sont l'une des solutions les plus faciles à mettre en place contre les varices … A condition de bien les utiliser. Quelle est leur efficacité ? Comment en profiter au mieux ?

Plus d'articles