Vaccin contre l'hépatite A, une immunité qui dure

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 15/05/2014 - 15h06
-A +A

L'hépatite A se développe peu dans nos pays, mais touche fréquemment les voyageurs.
La maladie n'est généralement pas dangereuse. Toutefois elle peut être très invalidante parce qu'elle entraîne une fatigue intense qui peut durer plusieurs mois.

Le vaccin contre l'hépatite A existe et protège efficacement de la maladie. Selon les travaux d'une équipe de médecins belges, l'immunité qu'il confère peut même durer jusqu'à 30 ans.

Une bonne raison pour ne pas oublier son vaccin avant de partir.

PUB

Connaissez-vous l'hépatite A ?

De nos jours, l'hépatite A ne sévit plus beaucoup dans nos contrées.

Cette maladie virale qui se transmet par l'eau et les aliments frappe surtout les pays en voie de développement où les bonnes conditions d'hygiène ne sont pas toujours respectées.

Si les autochtones peuvent développer une certaine résistance face à la maladie, il n'en va pas de même pour le voyageur imprudent ! Il suffit de quelques fruits et légumes crus mal rincés ou encore de quelques gorgées d'eau insalubre.

Hépatite A : surtout la fatigue

L'hépatite A est la forme la moins dangereuse d'hépatite puisqu'elle ne risque pas d'évoluer vers la chronicité.

  • Après contamination, la maladie incube durant une période variant de 15 à 45 jours suivant les personnes et la charge virale ingérée. Les premières manifestations rappellent un syndrome grippal (fièvre, douleurs articulaires et musculaires) et sont associées à une grande sensation de fatigue.
  • Vient ensuite la phase ictérique qui se caractérise par un jaunissement de la peau, des urines foncées, des selles décolorées, des nausées et une perte d'appétit. La fatigue persiste tout au long de cette phase.

Même si la guérison est le plus souvent complète et spontanée en un ou deux mois, la maladie est très invalidante par la fatigue qu'elle entraîne et qui interdit pratiquement toute activité durant un bon mois. A cela s'ajoute une forte contagiosité qui oblige à des précautions énergiques vis-à-vis de l'entourage.

Initialement publié par Adaptation Pierre Dewaele, journaliste médical et scientifique le 15/04/2002 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 15/05/2014 - 15h06

Vaccination-info.be

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Hépatite A, B ou C... C'est grave docteur ? Publié le 21/08/2017 - 12h34

La plupart des hépatites ou inflammations du foie, sont dues à des virus, d'où leur non d'hépatites virales . Hépatites A, B ou C , sont-elles toutes de gravité équivalente et comment se transmettent-elle ?

Plus d'articles