Urticaire solaire et lucite, les autres risques du soleil...

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 30/06/2017 - 16h27
-A +A

Le coup de soleil n'est pas le seul désagrément que l'on risque en exposant sa peau au soleil. Parmi les réactions de photosensibilisation, aussi appelée allergie au soleil, citons l'urticaire solaire et la lucite. Que faut-il savoir sur ces deux dermatoses ?

PUB

Le coup de soleil n'est pas tout seul !

Le coup de soleil est une réaction de la peau en cas d'exposition excessive aux rayons du soleil. Pour s'en prémunir, il est impératif de se protéger en limitant les expositions, en évitant d'aller au soleil aux heures les plus chaudes de la journée et en appliquant une protection solaire.
Deux autres types de réaction peuvent se manifester : l'urticaire solaire et la lucite.
 

L'urticaire solaire

Cette réaction de la peau survient seulement quelques minutes après l'exposition au soleil. Elle est visible en à peine 10 minutes. Elle met 1 à 2 heures à disparaître, à condition de se mettre à l'ombre.
On la reconnaît à une éruption de petites plaques rouge surélevées, un peu comme des piqûres d'orties. Mais attention, les manifestations sont parfois très invalidantes, empêchant toute sortie à l'extérieur. Des démangeaisons accompagnent les éruptions cutanées.
Ce sont surtout les femmes, entre 20 et 40 ans qui sont touchées par l'urticaire solaire.
Cette dermatose peut récidiver pendant plusieurs années.
 

La lucite estivale

Il s'agit de l'un des troubles les plus courants dus au soleil. Là encore, les femmes sont un peu plus souvent touchées que les hommes. Mais la lucite est également plus fréquente chez les personnes qui ne s'exposent pas régulièrement au soleil.
Le décolleté, les avant-bras, les épaules et le dessus des mains et des pieds sont des zones classiquement touchées.
Elles surviennent généralement après 30 minutes d'exposition au soleil. Attention, de nouvelles plaques peuvent continuer à apparaître plusieurs heures après, voire quelques jours après l'exposition. Elles mettent longtemps à disparaître, environ une semaine.
La sensibilité à développer une lucite tend parfois à s'atténuer avec le temps.
 

Que faire si l'on développe l'une de ces réactions au soleil ?

Il faut se mettre à l'ombre, bien à l'abri du soleil, et y rester pendant plusieurs jours.
Par précaution (les UV traversent aussi les nuages et se reflètent facilement), appliquez aussi une bonne protection solaire à l'ombre.
Et si la réaction est très sévère, n'hésitez pas à consulter un médecin.
À savoir : certaines maladies comme le lupus érythémateux disséminé ou certaines porphyries peuvent aussi induire une réaction cutanée à la lumière solaire. Enfin, certaines personnes ont une prédisposition héréditaire à ces réactions.
 

Initialement publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 13/07/2009 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 30/06/2017 - 16h27

Manuel Merck, Editions Larousse.

Notez cet article
PUB
A lire aussi
L’urticaire solaire, c’est quoi exactement ? Publié le 03/07/2017 - 15h32

L’urticaire est une affection de la peau, une dermatose. L'urticaire est souvent provoquée par une réaction allergique, mais les facteurs susceptibles de la déclencher sont nombreux et variés. Parmi eux, le soleil : on parle alors d' urticaire solair...

L'urticaire, c'est quoi exactement ? Mis à jour le 09/07/2013 - 16h33

Votre peau présente des plaques rouges qui vous démangent ? C'est certainement de l'urticaire, une affection cutanée très fréquente. Quels sont les facteurs déclenchant cette affection cutanée allergique ?

Plus d'articles