Trop de mycotoxines dans les bières artisanales ?

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 09/11/2017 - 11h25
-A +A

Les bières artisanales sont en plein boom : des centaines de bières sont produites dans des brasseries parfois toute petites. Dans ce contexte, des chercheurs se sont penchés sur la quantité de mycotoxines qu’elles contiennent.

PUB

Pourquoi y a-t-il de la mycotoxine dans la bière ?

L’ingrédient principal de la bière est généralement une céréale : la plupart du temps l’orge, mais pas exclusivement. Or les céréales sont très souvent colonisées par des champignons, dont certaines espèces sécrètent des toxines (mycotoxines). Ces substances peuvent avoir des effets néfastes sur la santé, qui sont de nature variable :  diarrhée, diminution de la fertilité, perturbation du système immunitaire… à long terme, une consommation quotidienne de mycotoxines semble favoriser l’apparition de cancers.

La présence de mycotoxines dans la bière est bien connue, et plusieurs études ont déjà été effectuées sur le sujet. Mais seules les bières industrielles avaient été étudiées jusqu’à maintenant. Une équipe néerlandaise a récemment analysé un millier de bières artisanales de toutes les origines pour tenter d’y voir plus clair. En effet, celles-ci combinent souvent plus d’ingrédients que les bières industrielles, et des ingrédients plus originaux – chocolat, café, fruits… qui peuvent chacun introduire des mycotoxines.

Bien sûr les quantités et les types de mycotoxines changeaient selon les bières. Des ingrédients, des méthodes, des lieux de production différents entraînent la présence de mycotoxines différentes.

Commençons par dire que la grande majorité des bières contenait une quantité très faible de mycotoxines, parfois pas détectables du tout : pas de panique, et surtout pas de raison d'abandonner les petites bières locales si vous le aimez. Cependant, selon le type de bière et la quantité consommée, on ne peut exclure des effets sur la santé. par exemple, concernant les trichothécènes, mycotoxines fréquentes dans les végétaux et que l’on sait dangereuses : pour plusieurs bières de type "stout", une quantité d’un demi-litre par jour suffisait pour atteindre les taux où la santé humaine subit des dommages. Les stouts impériales en étaient particulièrement riches.

Comment boire de la bière en toute sécurité ?

Le mot clé doit être la modération. En effet, aucune bière étudiée ne présentait de danger en-dessous d’une consommation d’un demi-litre par jour, ce qui est beaucoup trop de toute façon pour de nombreuses raisons. Cependant on peut indiquer que les bières les plus sombres, notamment les stouts, sont généralement plus riches en mycotoxines que les plus pâles. Mais les chercheurs appellent surtout à la définition d’une norme qui définirait les taux de mycotoxines qui peuvent être admises dans la bière pour qu’elle soit propre à la consommation.

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 09/11/2017 - 11h25

Peters, J. et al., PLoS ONE12(10): e0185887. https://doi.org/10.1371/journal.pone.0185887

http://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0185887

Notez cet article
PUB
A lire aussi
Une limonade sinon rien ! Mis à jour le 04/11/2003 - 00h00

En 2001, le Belge moyen a ingurgité 771 tasses de café, 553 verres d'eau, 488 verres de boissons rafraîchissantes, 360 verres de bière, … L'Institut national de Statistique s'est penché sur l'évolution de notre consommation de boissons et a analysé n...

La bière peut-elle être bonne pour votre santé ? Publié le 11/06/2014 - 16h21

La bière est une boisson assez peu alcoolisée : de 2,3 à 7 % Vol, moins que le vin. Ce qui ne l’empêche pas d’avoir des effets dévastateurs sur la santé quand on en boit beaucoup. Mais si vous la consommez avec modération, elle peut être bénéfique.

Plus d'articles