Transpiration excessive

PUB

Deux types de glandes sudoripares sécrètent de la sueur : les glandes eccrines (partout sur la peau mais en plus grand nombre aux aisselles, sur les mains, les pieds et le front) et les glandes apocrines (à l'aine et aux aisselles). La sueur eccrine est composée en grande partie d'eau et de sels, tandis que la sueur apocrine est riche en produits organiques (vitamine C, anticorps, urée, acide urique, ammoniac et acide lactique). C'est la combinaison transpiration-bactéries, lesquelles se trouvent sous la peau, qui cause les odeurs désagréables. La transpiration excessive ou hyperhidrose peut être généralisée ou localisée, surtout aux mains, aux pieds ou aux aisselles. L'intensité de la transpiration diminue avec l'âge. Environ 2,8 % de la population souffre d'hyperhidrose. Outre l'odeur, les signes de transpiration excessive sont les suivants :

  • les mains sont continuellement moites ;
  • la sueur des mains tache le papier ;
  • la sueur des aisselles tache les vêtements ;
  • les vêtements et les chaussures s'usent rapidement ;
  • par temps froid, des engelures aux pieds peuvent survenir ;
  • pied d'athlète, eczéma, ampoules, verrues et même ongles incarnés.

  • Facteurs extérieurs. L'exercice physique, la chaleur, l'alcool, le tabagisme, les mets épicés et les aliments contenant de la caféine dilatent les vaisseaux sanguins et stimulent l'action des glandes eccrines et apocrines.
  • Emotions. La peur, le stress et l'anxiété peuvent déclencher une transpiration excessive, surtout au niveau des paumes des mains, des pieds et des aisselles.
  • Certaines maladies. Le diabète, les maladies cardiaques, la maladie de Parkinson, le cancer, la pneumonie, les dérèglements de la glande thyroïde, l'insuffisance hépatique ou rénale, entre autres, entraînent une transpiration excessive généralisée. Si cela se produit surtout la nuit, la maladie de Hodgkin ou la tuberculose peuvent en être la cause.
  • Déséquilibre hormonal. Pendant la puberté, les menstruations et la ménopause, les hormones stimulent davantage les glandes sudoripares.
  • Intoxications. Les empoisonnements par insecticide, herbicide ou au mercure causent, entre autres symptômes, une transpiration abondante et généralisée. Le sevrage de médicaments, d'alcool ou de drogue en est également une des causes.

  • Avoir une bonne hygiène corporelle. Prenez un bain ou une douche tous les jours, voire deux fois par jour. Savonnez-vous en accordant une attention particulière aux mains, aux pieds, aux aisselles, à l'aine et au front. Rasez-vous les aisselles, il y aura moins de bactéries qui multiplieront sur les poils. Cela est aussi recommandé aux hommes qui souffrent beaucoup de leur transpiration excessive.
  • S'abstenir de consommer certains aliments. Évitez les mets épicés, le saumon (augmente la vasodilatation et stimule l'action des glandes sudoripares), le café, le thé, le cola ou le chocolat.
  • Ne pas se promener pieds nus. Vous courez le risque d'attraper des verrues, des champignons ou des bactéries, ce qui augmentera votre problème de transpiration des pieds. Evitez de vous promener pieds nus, surtout dans les endroits publics et surtout quand il fait chaud et humide (les champignons et les bactéries se développent davantage dans ces conditions).
  • Quel savon choisir ? Le meilleur, dans votre cas, c'est le savon déodorant, qui freinera l'action des bactéries. Demandez l'avis de votre pharmacien. Si votre problème de transpiration et d'odeur persiste, un produit nettoyant antibactérien, tel que le Tersaseptic ou le Physohex (sur ordonnance), pourra sûrement vous aider.
  • Se sécher correctement. La transpiration et l'humidité sont un milieu rêvé pour les bactéries et les champignons. Au sortir de l'eau, apportez une attention particulière aux orteils et aux différents replis de la peau.
  • Prévenir les odeurs. Quand la peau est bien sèche, appliquez de la poudre pour bébé, du bicarbonate de soude ou de la fécule de maïs sous les aisselles et entre les orteils. Notez que des aisselles rasées retiennent moins la sueur.
  • Un déodorant ou un antisudorifique ? Les déodorants servent à masquer les odeurs de transpiration des aisselles. Ils laissent sur la peau des agents antibactériens qui détruisent les bactéries responsables des odeurs. Si votre problème d'odeur est très prononcé, un antisudorifique conviendra mieux : il contient un produit (le chlorhydrate d'aluminium) qui parvient à bloquer le processus de transpiration. Il existe également des produits qui combinent les deux substances.
  • Préférer les produits en bâton-applicateur ou à bille. Les vaporisateurs sont moins efficaces, car ils font effet moins longtemps.
  • Essayer d'autres produits. Si les produits mentionnés ci-dessus vous causent des irritations, essayez une crème antibiotique topique, vendue sans ordonnance. Cette crème agit contre les odeurs par son effet antibactérien. Dans les magasins d'aliments naturels et certaines pharmacies, vous trouverez également des morceaux de sels minéraux, sous forme de cristaux, qui aident à contrôler les bactéries sans irriter la peau.
  • Un bain d'eau froide. Pris pendant 30 minutes, il ralentira le processus de transpiration durant environ trois heures. Cette méthode peut être utile dans les périodes de stress.
  • Éviter le stress. Si le stress vous fait transpirer, apprenez à le gérer par des techniques de relaxation ou des moments de repos.
  • Les vêtements. Sachez que le coton absorbe mieux la sueur que les matières synthétiques. Ayez soin de toujours porter des sous-vêtements et des vêtements propres, car ils absorbent mieux la transpiration. Quand il fait très chaud, changez-vous pendant la journée et portez des vêtements amples.
  • Les chaussures. Choisissez des chaussures en cuir, matière qui favorise l'évaporation de la sueur. Portez aussi souvent que possible des sandales ouvertes au bout. Ne portez pas les mêmes souliers deux jours de suite ; alternez vos paires pour leur laisser le temps de bien sécher.

  • La transpiration vous cause des problèmes dans votre vie quotidienne.
  • Votre problème d'odeur est perçu par votre entourage.
  • Vous avez un problème de santé concomitant.

Les examens et diagnostics éventuels se basent sur les antécédents du patient, l'observation de l'apparition des gouttes de sueur, des traces d'humidité laissées sur les vêtements et de l'usure des chaussures. Des examens plus poussés ne sont habituellement pas nécessaires.

Le médecin pourra prescrire des antisudorifiques spéciaux. Dans les cas graves, des produits à base de chlorure d'aluminium dissous dans l'alcool ou en combinaison avec l'acide salicylique en gel donnent de très bons résultats. La plupart des patients n'ont plus besoin d'utiliser ces produits après 18 mois d'usage. Le Drionic est un appareil qui transmet des ions et qui semble avoir la propriété de bloquer les orifices des glandes sudoripares. Il existe un appareil pour les mains ou les pieds et un autre pour les aisselles. Il est vendu sur prescription du médecin. En outre, des injections de la toxine butolinique de type A (Botox) peuvent être suggérées aux endroits affectés, tels que les aisselles, les mains, les pieds ou le front. La transpiration excessive cesse alors pour environ six mois. /*1293/La miliaire rouge/*/

Initialement publié le 31/05/2001 - 02h00 et mis à jour par <a href="/taxonomy/term/19321" hreflang="fr">Dr Antranik Benohanian, Dermatologue, Centre Hospitalier de l'Université de Montréal</a> le 01/08/2005 - 02h00 Guide familial des symptômes sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Media, 2005
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
Théa1980 (non vérifié)

Bonjour,
Il y a un an, j'ai découvert que je souffrais d'une hypothyroïdie. Mon traitement actuel est le suivant : L-Thyroxine 75 mcg. A présent, mon état est stabilisé. Toutefois, depuis cette découverte, je souffre de bouffées de chaleur et de transpiration excessive au niveau du cuir chevelu et du visage quelque soit le moment de la journée (mais plus fréquemment le matin). Cela commence après la douche, lorsque je me maquille, ou lorsque j'effectue des tâches ménagères qui ne demandent pas de gros efforts, ou le fait de me dépêcher afin de me rendre sur mon lieu de travail ... .
Cela est très désagréable et mon moral en prend un sérieux coup ! J'en souffre énormément !
J'en ai parlé à mon endocrinologue, et celui-ci m'a prescrit un médicament appelé Dixarit 25 mcg. Cependant, malgré la prise de ce traitement, il n'y a aucune amélioration.
Je viens de consulter mon médecin généraliste. Au départ, il m'a dit que cela était dû au stress. Ensuite, et suivant les résultats de ma prise de sang, il semblerait que ce soit un problème hormonal. Je dois effectuer d'autres analyses plus approfondies.
Je suis âgée de 34 ans, et je ne pense encore être au stade de la pré-ménopause ... .
Je voudrais savoir s'il y a des personnes qui vivent également ce calvaire et si ces personnes peuvent également partager leurs expériences avec moi.
D'avance, merci pour votre aide et vos conseils.

PUB
A lire aussi
Pourquoi notre sueur sent-elle mauvais? Publié le 02/04/2013 - 23h28

Nous transpirons tous , plus ou moins et selon les circonstances (chaleur, activité physique, émotions…). Le problème de la transpiration est qu’elle s’accompagne souvent d’une odeur désagréable . Mais pourquoi transpire-t-on exactement et quelle est...

Halte à la transpiration Publié le 28/07/2016 - 12h50

La transpiration est un phénomène naturel qui permet à l'organisme de se maintenir à 37°C lorsque le thermomètre grimpe. La sueur , conséquence de l'activité des glandes sudorales, assure la thermo-régulation du corps et le débarrasse de ses toxines....

La mue de vos oiseaux de cages et volières Mis à jour le 07/08/2007 - 00h00

Eprouvante pour l'oiseau, la mue correspond au renouvellement de son plumage et a lieu plusieurs fois par an. Pendant ces périodes, votre oiseau a besoin de calme et parfois d'un complément alimentaire adapté.

Prenez soin des yeux de votre chien ! Mis à jour le 24/01/2006 - 00h00

Savez-vous que votre chien a un champ de vision plus large que le vôtre, que sa vision nocturne est meilleure, qu'il distingue particulièrement bien les objets en mouvement et, au contraire, a une moins bonne perception des objets fixes et des couleu...

Plus d'articles