Tortues domestiques : gare à la salmonellose !

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 04/01/2016 - 10h12
-A +A

Ces petites tortues qui mesurent quelques centimètres semblent être l'animal de compagnie parfait pour les petits : mignonnes et silencieuses, elles sont peu exigeantes. Mais attention à la salmonelle…

PUB

Les tortues et la salmonelle font bon ménage

Comme beaucoup de reptiles, les tortues sont un réservoir de salmonelles, les bactéries qui peuvent entraîner des salmonelloses. Elles font donc courir à toute personne qui entre en contact avec elles un risque d'infections. Quand la tortue est grande et vit dans le jardin, ce risque est faible. Mais pour ce qui concerne celles qui ne mesurent que quelques centimètres et vivent à l'intérieur, dans un aquarium, il faut être prudent.

Les toucher n'est en effet pas la seule manière d'entrer en contact avec leurs bactéries. Nettoyer leur aquarium, toucher des surfaces sur lesquelles elles se sont déplacées, peut aussi transmettre assez de salmonelles pour risquer la maladie. Rappelons que celle-ci entraîne la plupart du temps diarrhées et vomissements, mais qu'elle peut dans certains cas aller jusqu'à la mort. Si l'on n'a pas de chiffres précis pour la Belgique, une étude de 2014 estime que chez nos voisins français où 3 % des ménages possèdent des reptiles, dont une grande proportion de tortues, on peut leur attribuer trois décès sur les 20 dernières années (deux par salmonellose et un par méningite).

Les tortues ne sont pas seules en cause

Si les tortues présentent un risque particulier, c'est parce qu'elles sont fréquentes dans les familles, y compris avec de petits enfants. Mais en réalité, tous les reptiles posent le même problème de salmonelles : lézards, iguanes et compagnie, même combat ! Aux Etats-Unis, face à des centaines de milliers de cas de salmonellose chaque année, les autorités ont fini par interdire leur possession comme animaux de compagnies. Elles ne sont plus disponibles que pour des fins de décoration ou d'éducation – même si cela n'empêche pas d enombreuses familles d'en posséder de façon illégale. En Belgique, on peut toujours légalement avoir chez soi ces compagnons à écailles. Il est cependant important de bien connaître les risques, et selon la même étude française de 2014, on en est loin puisque moins d'une famille sur 10 qui possède des tortues est consciente du risque.

C'est pourtant la clé d'une cohabitation sans danger avec ces petits animaux qui, il est vrai, ont leur charme : selon une étude américaine, les familles où l'on n'est pas conscient du risque de salmonellose sont plus à risque d'attraper la maladie. Voici donc les conseils à retenir en ce qui les concerne :

  • Jamais de tortues dans une famille où l'on compte une ou des personnes dont l'immunité n'est pas au top : enfants de moins de 5 ans, personnes âgées, ou personnes souffrant de maladies immunitaires. Contactez votre médecin en cas de doute.
  • Laver les mains de toute personne qui est entrée en contact avec les tortues, mais aussi leur aquarium et même tout endroit où les tortues se sont déplacées.
  • Nettoyer avec soin toutes les surfaces où les tortues se trouvent, mais se laver soigneusement les mains après.
Initialement publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 04/01/2016 - 10h12 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 04/01/2016 - 10h12

Source : Harris, J.R. et al., Pediatrics 2009;124:1388-1394. Pediatrics, 23 décembre 2015.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Quand la "gastro" nous tient Publié le 26/01/2015 - 16h29

Appelée autrefois grippe intestinale , la gastro-entérite apparaît généralement en hiver sous forme d'épidémie. Elle touche souvent les collectivités, dont les écoles, et plusieurs membres d'une même famille.

Pas de NAC sans vétérinaire! Mis à jour le 03/08/2009 - 00h00

On ne peut plus à la mode en ce moment, les NAC ( nouveaux animaux de compagnie ) font l'objet de nombreux coups de cŒur. Avant d'adopter, prenez le temps de vous renseigner sur la portée de votre geste.

Plus d'articles