Des tonnes de médicaments gâchés…

Article créé le 27/09/2013 - 11h14 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 26/09/2013 - 16h46
-A +A

500 tonnes exactement, selon les derniers chiffres. C’est trop, surtout qu’une bonne proportion ont sûrement été remboursés par l’Assurance maladie.

Alors comment mieux consommer et conserver ses médicaments ?

Nous consommons trop de médicaments…

On apprend l’existence de ces 500 tonnes de médicaments jetés par les Belges quelques jours après avoir lu que les Belges consomment chacun 40 000 médicaments au cours de leur vie, en moyenne. Clairement, notre relation aux médicaments a besoin d’un peu plus de sérénité et de moins d’excès ! Et encore, selon l’association des pharmaciens, les 500 tonnes en question ne sont que la partie émergée de l’iceberg. Il y en a certainement encore autant qui traînent dans nos tiroirs…

Rappelons donc que rapporter des médicaments périmés et non utilisés chez le pharmacien est un geste important, qui permet d’éviter que les médicaments ne se retrouvent dans la nature.

Comment jeter moins de médicaments ?

A priori, on n’achète pas de médicaments pour le plaisir. Raison de plus pour ne pas en acheter plus que de raison… et pour utiliser au mieux ceux que l’on possède.

Pour acheter moins de médicaments

  • Faites régulièrement le tri de votre armoire à pharmacie.
    Ainsi vous aurez en tête ce qui vous reste – un bon moyen de ne pas racheter une boîte d’antidouleurs alors que vous en avez déjà une à la maison. Vous pourrez aussi éliminer les produits périmés.
  • Misez sur les huiles essentielles.
    Leur polyvalence est imbattable – pensons à la lavande qui combat à la fois les brûlures et les troubles du sommeil…
    Et peut parfumer la lessive quand vous êtes guéri !
    Certes, les huiles essentielles demandent des précautions, mais elles peuvent être des hôtes de marque de votre armoire à pharmacie.
  • Ayez quelques comprimés d’antidouleurs ou autres médicaments que vous utilisez souvent dans votre tiroir au bureau.
    Cela vous évitera de courir à la pharmacie à chaque mal de tête…

Pour mieux utiliser ceux que vous avez

  • Votre médecin vous informera sur la durée pendant laquelle vous devez prendre vos médicaments.
    N’arrêtez jamais le traitement prématurément ! C’est important, surtout pour les antibiotiques et les antifongiques.

  • Quand votre médecin vous prescrit un médicament que vous ne connaissez pas, posez-lui quelques questions.
    Ce médicament est-il compatible avec les autres traitements que vous prenez ?
    Y compris les traitements alternatifs ?
    Pourrait-il être remplacé par un produit que vous avez déjà en stock ? Bien acheter permet d’éviter le gâchis…
Billet initialement publié le 27/09/2013 - 11h14 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 26/09/2013 - 16h46
Ce billet fait partie du blog : Le blog de la Rédaction
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Une armoire à pharmacie réussie Mis à jour le 02/06/2009 - 00h00

Avec les beaux jours qui reviennent, les activités se multiplient. Or les sorties à pieds, en rollers ou à vélo, les jeux dans le jardin ou au square, le jardinage... sont susceptibles d'occasionner de petits bobos. C'est le moment de vérifier le con...

Votre pharmacien travaille-t-il pour vous? Mis à jour le 18/05/2009 - 00h00

Le pharmacien est un important spécialiste santé, chez qui nous avons l'habitude d'aller pour des bobos ou des maladies plus sérieuses. Mais profitez-vous vraiment de tout ce que votre pharmacien peut vous offrir?

Soigner son chat n'est pas toujours facile ! Mis à jour le 22/08/2006 - 00h00

Mettre des gouttes dans les oreilles ou les yeux de son chat ou encore lui faire avaler un médicament se révèle souvent être une épreuve pour vous et pour votre ami ! Pourtant, sa guérison dépend du respect du traitement prescrit par le vétérinaire.

Plus d'articles