Thyroïde : faites le point sur la glande thyroïde

Mise à jour par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 17/06/2014 - 14h15
-A +A

Les dérèglements de la thyroïde sont des troubles fréquents.

Faites le point sur la glande thyroïde et ses maladies.

PUB

1. La frilosité ou le fait ne pas supporter le froid est associé à une : hypothyroïdie

La frilosité est un symptôme typique de l’hypothyroïdie.

L’organisme fonctionnant comme au ralenti, il peine à maintenir une température corporelle suffisante. Résultat, on devient plus frileux.

 

2. L’hypothyroïdie peut se traduire par : de la fatigue et un manque d’entrain.

En cas d’hyperthyroïdie, les symptômes les plus typiques sont : perte de poids, fonte musculaire, accélération du transit intestinale avec diarrhées, irritabilité, accélération du rythme cardiaque, tremblements des mains, troubles du sommeil, transpiration abondante, etc.

Inversement, l’hypothyroïdie se traduit par : prise de poids, fatigue, constipation, lenteur intellectuelle, ralentissement cardiaque, cheveux et ongles cassants, frilosité, etc.

 

3. L’hypothyroïdie provoque : un ralentissement de toutes les fonctions de l’organisme.

Avec l’hyperthyroïdie, toutes les fonctions de l’organisme s’accélèrent, tandis qu’en cas d’hypothyroïdie, tout se ralentit.

 

4. Le goitre désigne : un épaississement de la glande thyroïde.

Le terme de goitre correspond à une augmentation du volume de la glande thyroïde, qui peut affecter l’ensemble de l’organe (goitre diffus) ou seulement une zone limitée de la glande, on parle alors de goitre nodulaire.

 

5. La prise de poids fait partie des symptômes de : l’hypothyroïdie.

L’accélération des fonctions de l’organisme se traduit par une perte de poids. Inversement, en cas d’hypothyroïdie, l’organisme est comme au ralenti, ce qui aboutit à une prise de poids, sans que l’on mange plus pour autant. 

 

6. La glande thyroïde se situe : à la base du cou.

Située à la base du cou et plaquée sur la trachée, la glande thyroïde se compose de deux lobes lui donnant la forme d’un papillon. Mesurant environ 5 cm de haut et 2 cm de large, elle pèse une vingtaine de grammes et n’est normalement ni visible ni palpable.

 

7. L'élément nécessaire à la fabrication des hormones thyroïdiennes est l'iode.

L'iode est un oligo-élément indispensable à la fabrication des hormones thyroïdiennes.

C’est pourquoi nous devons absorber grâce à notre alimentation une juste dose d’iode (ni trop, ni pas assez). C’est aussi pourquoi certains médicaments contenant de l’iode peuvent être à l’origine d’un dysfonctionnement thyroïdien.

 

8. Tous les nodules de la thyroïde ne sont pas cancéreux.

Les nodules de la thyroïde sont dits « chauds » ou « froids » selon qu’ils fixent fortement ou non l’iode radioactif. Ils peuvent être bénins ou cancéreux, ce qui conditionne la décision de les ôter chirurgicalement ou de mettre en place un simple suivi. On peut retenir que les nodules chauds sont rarement cancéreux, tandis que les nodules froids sont plus souvent cancéreux : environ 10% des nodules froids.

 

9. Le traitement de l’hypothyroïdie est : médicamenteux.

En cas d’hypothyroïdie, on compense le manque d’hormones thyroïdiennes à l’aide d’un traitement hormonal substitutif. On prescrit généralement de la L-T4 (Lévothyroxine), à prendre quotidiennement et à vie.

 

10. Le tabac augmente le risque de troubles de la thyroïde.

Le tabagisme bloque la captation de l’iode par la glande thyroïde et empêche ainsi son bon fonctionnement. Les fumeurs présentent donc un risque d’hypothyroïdie mais aussi à l’inverse d’hyperthyroïdie… Enfin, le tabac réduit l’efficacité des traitements des maladies thyroïdiennes.

 

11. La thyroïdite d’Hashimoto entraîne une hypothyroïdie.

Dans la thyroïdite d’Hashimoto, l’organisme produit des auto-anticorps antithyroïdiens, lesquels attaquent la glande thyroïde, ce qui aboutit à une inflammation de cette glande à l’origine d’une hypothyroïdie.

Initialement publié par Isabelle Eustache le 19/01/2011 - 10h52 et mis à jour par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 17/06/2014 - 14h15
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Nodules de la thyroïde : chauds ou froids ? Publié le 27/06/2017 - 14h35

La moitié des femmes de plus de 50 ans présenteraient des nodules thyroïdiens , sorte de petites boules situées à l'intérieur de la glande thyroïdienne. Ces nodules sont bénins dans la majorité des cas, mais ils peuvent devenir cancéreux. D'où l'inté...

Plus d'articles