Tête plate : le nouveau danger pour les bébés ?

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 10/04/2017 - 17h25
-A +A

Chez nos voisins français, la nouvelle alerte pour les bébés, c’est la tête plate. Une association souhaite en effet attirer l’attention des pouvoirs publics sur l’augmentation du nombre de cas de plagiocéphalie.

PUB

Plagiocéphalie, c’est quoi ?

C’est le nom savant de la tête plate. Le problème est relativement fréquent – entre 20% et 50% des bébés seraient atteints dans les premières semaines de leur vie. Il semble favorisé par le conseil universellement donné aux parents qui est de coucher bébé sur le dos. En effet, un bébé qui est toujours couché sur le dos risque de reposer toujours le même côté de son crâne sur son matelas. Comme les os du crâne des bébés sont mous, ceci a pour conséquence une certaine déformation. 

Des risques mal évalués contre un bénéfice évident

Il est effectivement possible que la plagiocéphalie nuise à la santé de l’enfant à long terme. Mais cela ne semble concerner qu’un nombre très réduit d’enfants. Une étude menée en 2012 sur des adolescents nés après le moment où tous les bébés ont été couchés sur le dos, mais avant que les premiers traitements contre la plagiocéphalie soient mis au point, est en effet très rassurante : sur 1045 ados étudiés, seuls 2% présentaient des malformations du crâne.

Comment régler le problème ?

Une étude rassurante ne suffit bien sûr pas à garantir que la plagiocéphalie n’a rien de préoccupant. L’association qui tire la sonnette d’alarme parle en effet de dommages plus subtils liés au couchage permanent sur le dos, comme des scolioses, des problèmes de mastication et autres.

Le problème vient quand on tente de trouver les solutions. En effet, le couchage systématique sur le dos a, c’est absolument certain, sauvé des centaines de bébés au cours des ans. Les taux de mort subite du nourrisson ont en effet chuté depuis qu’il a été mis en place. Il est donc impensable de le remettre en question, surtout pour prévenir un problème dont les conséquences à long terme ne semblent pas très importantes selon les preuves scientifiques qui existent pour le moment (même si l’on garde en tête qu’elles ne sont que partielles pour l’instant). L’usage de casques qui permettent de « remodeler » le crâne est recommandé à l’heure actuelle pour lutter contre les cas de plagiocéphalie les plus préoccupants, mais son efficacité n’est pas très clairement établie et il n’est pas sans risques.

Sur le dos, mais pas trop

La conclusion, c’est que face à la plagiocéphalie ce qu’il faut c’est surtout de la prévention. Et pour cela, les règles sont claires :

  • Quand bébé dort, c’est toujours sur le dos.
  • Mais quand il est réveillé et que ses parents sont là, il est recommandé de le mettre sur le ventre régulièrement (deux fois dix minutes par jour).
  • Par ailleurs, laisser un bébé trop longtemps couché sur le dos – par exemple, s’il est dans son relax toute la journée en dehors des moments de sieste – n’est pas idéal. Mieux vaut miser sur des tapis de jeux qui favorisent le changement de position, voire sur les bras ou l’écharpe de portage si maman ou papa sont disponibles.
Billet publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 10/04/2017 - 17h25
Ce billet fait partie du blog : Le blog de la Rédaction
Notez cet article
PUB
A lire aussi
Bébés « à tête plate » : doit-on s’inquiéter ? Publié le 30/06/2015 - 16h08

Le syndrome du bébé à tête plate , également appelée plagiocéphalie positionnelle, vous en avez déjà entendu parler ? Cette asymétrie du crâne du bébé peut apparaître quand bébé reste couché dans la même position trop longtemps, la tête sur le côté....

Echarpes porte-bébés : que faut-il en penser ? Publié le 06/05/2013 - 12h04

Les écharpes porte-bébés , bonnes ou mauvaises pour l'enfant ? Elles favoriseraient un attachement sain entre le bébé et sa maman et une bonne position pour le bébé. Qu'en est-il exactement ? Quelles différences avec un porte-bébé ? Le dos du bébé et...

Plus d'articles