Tests en cours sur un vaccin contre le cancer colo-rectal

Publié par Isabelle Eustache : Adaptation : Dr Philippe Burton le 21/10/2001 - 00h00
-A +A

Les premières investigations cliniques sur un vaccin pour traiter le cancer colo-rectal viennent d'être autorisées aux Etats-Unis. L'inclusion des patients dans cette étude a commencé fin 2001 .Cette étude devant durer un an.

PUB

Un vaccin quelque peu particulier

  • Les vaccins classiques mis au point afin de lutter contre les maladies infectieuses préparent notre système immunitaire à une attaque ultérieure.
  • Par contre, les vaccins imaginés pour traiter les cancers sont différents car ils visent cette fois à stimuler le système immunitaire de patients présentant déjà la maladie. Un tel mode d'action qui active les défenses naturelles devrait augmenter le pouvoir des traitements standards comme la chimiothérapie.

Des espoirs fondés

Le but principal de cette étude est de déterminer si ce vaccin combiné à la chimiothérapie est capable d'apporter une amélioration du pronostic, comparativement à la chimiothérapie seule. La sécurité du vaccin sera également analysée très précisément. D'autres travaux de ce type sont également menés pour les cancers du sein, de la prostate et de la vessie.Site Fédération Belge contre le Cancer

Publié par Dr Philippe Burton le 21/10/2001 - 00h00 Le Quotidien du Médecin, n°6982, vendredi 5 octobre 2001.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Un vaccin contre les rechutes de leucémie Mis à jour le 23/08/2010 - 00h00

Des chercheurs anversois ont développé un vaccin thérapeutique contre la leucémie permettant de postposer pendant quelques années ou même d'empêcher toute rechute chez certains patients provisoirement "guéris" de la leucémie myéloïde aiguë. C'est une...

La vaccination: une alternative à la chimio? Mis à jour le 10/06/2008 - 00h00

La vaccination serait plus efficace que la chimiothérapie comme traitement postopératoire contre le cancer du poumon le plus fréquent. C'est à cette conclusion pleine d'espoir qu'est arrivée une étude coordonnée par le département de pneumologie de l...

Plus d'articles