Le taux de masse grasse des sportifs, c'est quoi?

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 02/05/2016 - 17h41
-A +A

Au-delà de l'indice de masse corporelle (IMC), il est intéressant de se renseigner sur son taux de masse grasse par rapport à son poids.

Il varie selon les personnes de 10 à 30%. Chez les sportifs, le taux de masse grasse est particulièrement bas. Mais à quoi sert la masse grasse ?

PUB

Des taux de masse grasse très bas chez les sportifs

Le taux de masse grasse des sportifs est considéré comme un facteur déterminant de la performance.

Pour l'évaluer, une des techniques les plus anciennes consiste à mesurer l'épaisseur des plis cutanés. L'expérimentateur effectue ces mesures en divers endroits du corps.

Grâce à diverses formules, on peut alors se faire une idée assez précise de l'adiposité moyenne des individus en fonction de la discipline.

On sait ainsi que les marathoniens de l'élite se situent autour de 7%. Parfois moins, jusqu'à 3,5% relevé chez un athlète dénommé "Mosquito" Madibeng qui a figuré parmi les dix meilleurs coureurs mondiaux de semi marathon.

Les femmes sont habituellement plus grasses. Un travail conduit en 1970 sur des marathoniennes américaines aboutit ainsi à une valeur moyenne de 15%, avec un minimum à 6%. 

A quoi sert la masse grasse?

Les trois quarts des graisses présentes dans l'organisme sont stockées dans le tissu adipeux disséminé sous la peau. Les 25% restants englobent divers constituants comme les phospholipides des membranes cellulaires, mais aussi le cholestérol qui sert à la fabrication des hormones ou encore les xénobiotiques qui piègent les polluants accumulés au cours de la vie (dioxine, pesticides, etc.).

La masse grasse constitue surtout un énorme potentiel de production d'énergie (de l'ordre de 80 à 150.000 calories). Théoriquement, un coureur de 70 kilos pourrait donc enchaîner 15 marathons avant de tomber en panne sèche.

Dans la réalité, les choses ne se passent pas ainsi car toutes les graisses de l'organisme ne sont pas disponibles comme carburant.

Exemple: les lipides représentent 50% du poids sec du cerveau où ils servent à toutes sortes de choses, sauf à fournir de l'énergie pour des neurones qui seraient de toute façon incapables de les brûler.

Initialement publié par Gilles Goetghebuer, journaliste santé le 06/06/2006 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 02/05/2016 - 17h41
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Trop gras ou trop large ? Mis à jour le 23/10/2007 - 00h00

Le surpoids et l'obésité sont des états clairement définis par l'indice de masse corporelle, lequel est calculé à partir du poids et de la taille. Mais il existe d'autres indices reflétant l'état de santé. C'est le cas de l'impédance (ou calcul de la...

Plus d'articles