Tabac

Publié par Fondation ARC pour la recherche sur le Cancer le 12/03/2010 - 01h00
-A +A

Le tabac est la première cause de décès évitable dans le monde. Il est aussi à l’origine de plus de 44 000 cas de cancers chaque année en France.

Le tabac est la plus importante de toutes les causes connues de cancer. Il est responsable de plus de 80 % des cancers bronchiques.

PUB

Le tabac

Le tabagisme, un fléau mondial

Aujourd’hui, le tabagisme est un des problèmes de santé publique les plus répandus dans le monde. Environ 1,3 milliard de personnes fument, soit près d’une personne sur cinq. Ces chiffres augmentent chaque année : ils pourraient atteindre 1,7 milliard d’ici 2025 si la tendance actuelle se poursuit.

En France, on compte environ 15 millions de fumeurs dont près de la moitié a moins de 25 ans.

Si les chiffres de la consommation de tabac ont globalement diminué depuis une quarantaine d’années, trois phénomènes sont apparus :

  • le tabagisme des femmes suit une évolution décalée par rapport à celui des hommes. Alors que le nombre de fumeurs masculins diminue depuis 1970, celui des femmes suit une tendance inverse. Cela est essentiellement dû à l’augmentation du nombre de fumeuses après la seconde guerre mondiale ;
  • face au tabac, il existe une inégalité entre les catégories sociales. Les classes socioprofessionnelles les plus défavorisées sont les plus fortes consommatrices de tabac ;
  • entre 2005 et 2010, les chiffres du tabagisme ont augmenté malgré les efforts des pouvoirs publics (loi Evin). La proportion de fumeurs parmi les 15-75 ans est ainsi passée de 31,8 % en 2005 à 33,6 % en 2010. La hausse la plus forte concerne les femmes de 45 à 64 ans dont la consommation a augmenté de 7 % sur cette même période.

Le tabac, première cause de décès évitable

Chaque année, le tabac est responsable du décès de 5 millions de personnes. Ce chiffre pourrait passer à 8 millions d’ici 2030 si la lutte contre le tabagisme ne progresse pas davantage. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime que le tabac aurait fait plus de 100 millions de morts au cours du XXe siècle et que ce chiffre pourrait être d’1 milliard au XXIe siècle.

En France, le constat est également accablant : 73 000 personnes décèdent chaque année à cause du tabac, dont 44 000 par cancer. Ce nombre pourrait être multiplié par deux d’ici 2025.

Quelles sont les conséquences du tabac sur la santé ?

On estime qu’il faut en moyenne 20 à 30 ans pour que les premières complications liées au tabac surviennent chez un fumeur. L’effet néfaste du tabac sur la santé ne se résume pas au risque de cancer. C’est aussi un facteur de risque d’apparition ou d’aggravation de nombreuses autres maladies comme l’hypertension artérielle, l’infarctus du myocarde, l’artériopathie des membres inférieurs (communément appelée « artérite »), les accidents vasculaires cérébraux, les infections respiratoires, la BPCO (broncho-pneumopathie chronique obstructive) ou l’asthme.

De plus, le tabac réduit la fertilité et il est nocif pendant la grossesse pour le fœtus et pour la mère (risque de fausse-couche, de naissance prématurée, de retard de croissance etc.). Le tabagisme, même passif, est ainsi fortement déconseillé chez la femme enceinte.

Comment et pourquoi le tabac est-il cancérigène ?

Une cigarette contient du tabac, des agents de saveur et de texture. La combustion de la cigarette entraîne la formation d’une multitude de composés chimiques toxiques. Au total, la cigarette exhale pas moins de 4 800 composés chimiques dont 250 sont réputés dangereux pour la santé et 66 sont connus comme étant des substances cancérigènes. Dans une bouffée, on peut ainsi retrouver de l’ammoniac, des goudrons, du monoxyde de carbone, du cadmium, du mercure, du plomb, etc. La fumée de cigarette étant toxique, son effet néfaste sur la santé existe quelle que soit l’importance de la consommation et le risque augmente avec la quantité consommée.

Les risques liés aux principaux composés d’une cigarette sont les suivants :

  • la nicotine est une substance naturellement présente dans les feuilles de tabac. Elle est principalement responsable de la dépendance physique et psychologique qui s’installe rapidement lors d’une consommation régulière ;
  • l’acétone, l’acide cyanhydrique et l’ammoniac irritent les tissus de l’appareil respiratoire et favorisent l’inflammation et le développement d’affections pulmonaires (asthme, bronchite chronique) ;
  • le monoxyde de carbone inhalé entre en concurrence avec l’oxygène pour être transporté par les globules rouges dans l’organisme. Le sang étant moins oxygéné, il entraine une augmentation de la fréquence cardiaque et de la pression artérielle. à terme, cela peut entraîner le développement de maladies cardiovasculaires ;
  • les goudrons contiennent un ensemble de composés chimiques nocifs comme les hydrocarbures. La plupart sont cancérigènes : acétaldéhyde, acrylonitrile, benzène, formaldéhyde, nitrosamines…
  • les métaux lourds retrouvés dans la fumée de cigarette sont tous nocifs. Certains sont des carcinogènes reconnus : arsenic, cadmium, chrome, plomb, nickel.

Pipe, cigare : même risque ?

On croit souvent que les fumeurs de pipes ou de cigares encourent moins de risque que les fumeurs de cigarettes sur le plan de la santé. Même si la façon de fumer et d’inhaler la fumée n’est pas la même, celle-ci reste tout aussi nocive. Si l’impact sur le risque de cancer du poumon est moins flagrant, celui de cancers des voies aéro-digestives est accru. Il est donc conseillé d’éviter le tabac, quelle qu’en soit la forme.

Publié par Fondation ARC pour la recherche sur le Cancer le 12/03/2010 - 01h00
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Parents fumeurs actifs, enfants fumeurs passifs Mis à jour le 05/10/2004 - 00h00

La fumée du tabac est composée de 4.000 substances chimiques environ, dont plus de 40 sont reconnues comme étant cancérigènes. L'inhalation involontaire de la fumée du tabac expose à ces mêmes substances. Les enfants en sont les premières victimes in...

Fumeurs, vous pouvez échapper au cancer du poumon ! Mis à jour le 28/12/2004 - 00h00

Le risque de cancer du poumon augmente fortement chez les fumeurs. Il s'élève avec l'intensité du tabagisme, sa durée et l'âge. Une étude démontre clairement l'intérêt de passer un scanner des poumons chaque année. Autre constatation: le risque de ca...

Jeunes tabagiques, futurs diabétiques Mis à jour le 06/06/2006 - 00h00

Le tabac n'est pas seulement un facteur de risque de maladies cardiovasculaires et de cancers, il augmente également le risque de diabète . Cette conclusion a été formulée en constatant que les jeunes fumeurs développaient plus facilement une intolér...

Plus d'articles