Syndrome prémenstruel : signe avant-coureur des règles

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 10/03/2015 - 08h56
-A +A

Humeur maussade, douleurs abdominales, migraines, seins douloureux, voilà une liste non exhaustive de signes avant-coureurs des règles... Chez certaines, ils sont tels qu'ils affectent leur qualité de vie. Nom de code : le syndrome prémenstruel.

PUB

150 symptômes pour le syndrome prémenstruel

Pas moins de 150 symptômes peuvent être attribués au syndrome prémenstruel. Certains sont physiques : maux de tête, tensions dans les seins, poussées d'acné, nausées, constipation. D'autres sont psychologiques : irritabilité, agressivité, diminution de la concentration, troubles du sommeil. Ces symptômes, qui varient d'une femme à l'autre, surviennent généralement deux à trois jours avant l'arrivée des règles. Parmi la pléthore de symptômes comment savoir s'il s'agit d'un syndrome prémenstruel ? Pour être considérés comme tel, les symptômes doivent répondre à 3 conditions.

  • Apparaître à chaque cycle.
  • Apparaître uniquement avant les règles ou au cours des premiers jours de celles-ci.
  • Avoir complètement disparu après les règles.

8 femmes sur 10 souffrent de syndrome prémenstruel

Les symptômes étant très variables en nombre et en intensité, il existe divers degrés de syndrome prémenstruel. Ainsi, huit femmes sur dix ressentent des changements d'humeur ou de comportement et/ou des symptômes physiques. Lorsqu'on se penche plus précisément sur l'intensité des symptômes, il ressort que 50% des femmes souffrent de symptômes modérés. 35% des femmes souffrent de symptômes qui perturbent un peu leurs activités, mais 5 à 10% des femmes souffrent de symptômes qui perturbent beaucoup leurs activités. On parle alors de trouble dysphorique prémenstruel (TDP) qui désigne un syndrome prémenstruel dont les manifestations psychologiques sont très prononcées. Notez que les premiers symptômes apparaissent entre 25 et 40 ans et que le syndrome prémenstruel est plus prononcé à partir de 35 ans.

Les causes du syndrome prémenstruel n'ont pas encore pu être déterminées avec précision. Mais les spécialistes s'accordent à pointer du doigt les fluctuations hormonales liées au cycle menstruel et leurs conséquences sur l'organisme féminin. Ainsi, le syndrome prémenstruel serait une manifestation d'une hypersensibilité à ces fluctuations. Il semblerait également que plusieurs facteurs favorisent le syndrome prémenstruel ou en aggravent les symptômes. Parmi ceux-ci : le tabac, le stress, une faible activité physique, le manque de sommeil, une alimentation riche en caféine, en alcool, en sel et en viande rouge, et l'alcool.

Initialement publié par Elise Dubuisson, journaliste santé. le 26/04/2010 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 10/03/2015 - 08h56
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Règles douloureuses : les plantes qui soulagent Mis à jour le 18/06/2013 - 17h53

Les règles douloureuses , appelées « dysménorrhées » par les médecins, sont très fréquentes avant et/ou pendant les règles et génèrent des douleurs localisées au niveau du bas-ventre. Quelles sont les plantes qui peuvent apporter un soulagement aux n...

Plus d'articles