• rating
    • rating
    • rating
    • rating
    • rating
    0 avis
  • Commentaires (0)

Le syndrome de la classe économique

Le syndrome de la classe économiqueSi vous avez prévu de faire un long voyage en avion pour vous rendre sur votre lieu de villégiature, prenez quelques précautions simples pour que le syndrome de la classe économique ne vienne pas gâcher vos vacances.

Avion, train et auto

C'est parce que cet accident thromboembolique veineux se produit généralement à l'issue d'un vol long courrier (de plus de 5 heures) qu'il a été baptisé syndrome de la classe économique. En effet, en classe économique, l'espace de la carlingue est rentabilisé au maximum, les rangées de sièges sont serrées et, dans ces conditions, le passager reste coincé sur son fauteuil pendant plusieurs heures sans pouvoir étendre ses jambes. Cette position recroquevillée affecte le retour veineux au niveau des membres inférieurs et augmente dès lors le risque de formation de caillots. Cet accident peut également survenir lors d'un voyage en train ou en auto, mais il est plus fréquent en avion car l'air conditionné sec et pauvre en oxygène expose les voyageurs à une déshydratation et entrave la bonne oxygénation des tissus.

Un dangereux caillot

La formation d'un caillot dans la veine peut provoquer une douleur au niveau du mollet ou un Œdème (un gonflement des tissus). S'il migre vers la circulation pulmonaire, il peut entraîner l'apparition d'une embolie pulmonaire. Dans les cas les plus graves, la personne peut perdre connaissance et même décéder subitement. Le voyageur doit consulter impérativement son médecin si dans les jours, voire les semaines qui suivent, il ressent une douleur dans la jambe ou au thorax, s'il crache du sang ou s'il est victime d'une syncope. La douleur thoracique s'intensifie en respiration forcée et s'accompagne d'un essoufflement inhabituel. Les personnes souffrant d'insuffisance veineuse, d'anomalies de la coagulation, d'un cancer ou ayant subi récemment une importante opération sont davantage à risque.

Article publié par le 06/07/2004

Sources : Source: Interview du dr Hainaut, La lettre des Cliniques Universitaires Saint-Luc, n°44, juin 2004. Publi-information:Pour plus d'informations sur la santé en voyage et les vaccins à prévoir, consultez: www.vacciweb.be

Trouvez-vous cet article intéressant ?
 
Index ArchivesIndex alphabétiqueIndex des recettesIndex top recherche
Les services