Le syndrome d'apnée du sommeil peut rendre la conduite dangereuse

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 22/08/2016 - 00h21
-A +A

Discret, le syndrome d'apnées du sommeil peut être en place pendant des années avant d'être diagnostiqué. Pourtant, cette maladie respiratoire du sommeil peut faire des dégâts : elle augmente le risque d'accidents cardiovasculaires et cérébraux, et de diabète. Et en encourageant la somnolence, elle est aussi la cause de certains accidents de voiture...

PUB

Et si c'était un syndrome d'apnées du sommeil?


Ronfler la nuit et somnoler la journée peut révéler un syndrome d'apnées du sommeil (SAS). Ce serait le cas de 5 à 7% de la population. Mais une large proportion de sujets victimes d'apnées du sommeil ne sont pas diagnostiqués et n'ont donc pas conscience des conséquences encourues. Certes, les apnées du sommeil augmentent le risque de certaines maladies et d'accidents cardiovasculaires, mais également la fatigue et la somnolence pendant la journée. Résultat : le risque d'accidents de la vie courante est augmenté, notamment les accidents professionnels et les accidents de la route.

À quoi correspond exactement un SAS ?

Les apnées du sommeil correspondent à de multiples et brefs arrêts respiratoires pendant le sommeil. Souvent, après chaque arrêt respiratoire, la reprise de la respiration est bruyante et à l'origine d'une sorte de ronflement. Les arrêts peuvent se reproduire 30 à 500 fois par nuit et durer entre 60 et 90 secondes. Leur origine est un relâchement des muscles qui contrôlent la langue et le voile du palais et qui ne permettent plus de maintenir les voies aériennes supérieures ouvertes.

Initialement publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 10/08/2009 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 22/08/2016 - 00h21

Dossier de presse de la FFAAIR (Fédération française des associations et amicales de malades insuffisants ou handicapés respiratoires), été 2009.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Hypertension : et en plus vous ronflez ? Publié le 20/06/2014 - 15h47

Si vous êtes hypertendu(e) malgré votre traitement, il est probable que vous souffriez également d'un syndrome d'apnées du sommeil. En effet, hypertension et syndrome d'apnées du sommeil sont deux affections liées. Toutes deux doivent être dépistées...

Les diabétiques sont souvent des ronfleurs Publié le 20/06/2014 - 15h33

Les apnées du sommeil, dont souffrent souvent les ronfleurs, se caractérisent par une succession d'arrêts respiratoires de courte durée pendant le sommeil. Ce syndrome est fréquent, mais il touche encore plus souvent les personnes atteintes de diabèt...

Plus d'articles