Surtout pas de cannabis pendant la grossesse !

Publié par Dr Philippe Presles, adapté par C. De Kock, journaliste santé le 26/07/2005 - 00h00
-A +A

Pas d'alcool, pas de tabac, et pas de cannabis non plus pour les femmes enceintes. Cette substance a un grave retentissement fonctionnel sur le développement cérébral du fŒtus.

PUB

Le THC (tétrahydrocannabinol), principe actif du cannabis, exerce un effet psychoactif en se fixant sur des récepteurs cérébraux, normalement activés par des cannabinoïdes produites par l'organisme. Selon les chercheurs, ces substances naturellement produites joueraient un rôle important dans la maturation du cerveau au cours de la gestation, en régulant l'activité cérébrale. Ainsi, en apporter davantage en fumant un joint entraîne des conséquences néfastes sur le développement cérébral du fŒtus. En effet, le THC de la mère qui fume du cannabis passe dans le cerveau du fŒtus et nuit à la bonne construction de son cerveau.

Selon une étude récente, l'activité cérébrale est finement régulée et l'équilibre est fragile. Lorsque les cannabinoïdes se fixent sur les récepteurs CB1, la production d'un neurotransmetteur dénommé GABA diminue. Or celui-ci a pour rôle de freiner l'activité cérébrale. Inversement, un autre neurotransmetteur, le glutamate, joue le rôle d'accélérateur. Ainsi, lorsque la quantité de cannabinoïdes est trop élevée, l'activité neuronale est ralentie. A l'opposé, si les cannabinoïdes sont insuffisants, le frein est lâché, ce qui conduit en quelque sorte à une crise d'épilepsie.

Ce phénomène a été étudié chez des rats de moins d'une semaine, ce qui correspond à la seconde moitié de gestation chez l'homme. Les auteurs concluent que la consommation de cannabis diminue fortement l'activité cérébrale, ce qui nuit à la construction du cerveau. Au final, les risques pour le nouveau-né d'une mère qui fume du cannabis sont notamment les suivants : retard mental, troubles cognitifs, désordres comportementaux.

Publié par Dr Philippe Presles, adapté par C. De Kock, journaliste santé le 26/07/2005 - 00h00 PNAS, 14 juin 2005, édition accélérée en ligne, INSERM Unité 29, Dr Henri Gozlan et collaborateurs.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Le cannabis, bien plus cancérigène que le tabac Mis à jour le 03/12/2002 - 00h00

La fumée de cannabis est plus cancérogène que celle du tabac. Ainsi, fumer trois joints est aussi dangereux pour les poumons que fumer 20 cigarettes. Ceux qui considèrent le cannabis moins dangereux pour leur santé peuvent réviser leur position !

Peut-on s’empoisonner avec du cannabis ? Publié le 24/11/2016 - 14h08

5% de la population consomme régulièrement du cannabis . Si le but recherché est “récréatif”, des effets indésirables peuvent également survenir. Plus graves, les cas d’ intoxication accidentelle tendent à se multiplier tant chez les enfants… que che...

Cannabis : l’impact sur la santé des jeunes Mis à jour le 11/05/2016 - 17h08

Le cannabis est une plante psychotrope qui, consommée sous forme d’herbe (marijuana) ou de résine (haschich, shit) peut être délétère sur le cerveau de 5 à 10% des jeunes consommateurs. Explications.

Plus d'articles