Blog : " Le blog psy "

Sur la psychothérapie 2: vous avez dit névrose?

Article créé le 21/09/2011 - 17h57 et mis à jour par Roland Pec, psychologue et somnologue le 21/09/2011 - 17h57
-A +A

Rien ne me semble plus difficile à définir que la psychothérapie. J’entends ici la psychothérapie dite herméneutique, c’est-à-dire l’essentiel du champ à l’exception de la thérapie cognitivo-comportementale. Et lorsque mes enfants me demandent de leur expliquer en quoi consiste mon travail, il m’arrive souvent d’envier les papas bouchers ou coiffeurs… 

PUB

Nous avons vu dans mon dernier billet que certains patients viennent me voir parce qu'ils ont subi un traumatisme. Mais il n'y a pas qu'eux.

Le second type de situations est celui de la névrose. C’est surtout pour cette dernière que la psychothérapie a été initialement inventée. Et c’est encore toujours elle qui motive aujourd’hui le plus de demandes. Le sujet névrosé reçoit constamment des tuiles sur la tête… qu’il lance lui-même en l’air - à son insu, bien évidemment! Il fait ainsi - littéralement - lui-même son malheur. Malheur qui est caractérisé par un aspect extrêmement répétitif, voire même stéréotypé. Comme le disait avec une causticité certaine John Weakland, un des fondateurs de l’école de Palo Alto: "Quand vous souffrez d’un problème névrotique, la vie est toujours et encore the same damn shit; quand vous ne souffrez plus d’un problème névrotique, la vie est alors une damn shit différente après l’autre"! Le patient névrosé va voir le thérapeute afin de lui demander de l’aider à appuyer sur le bouton "Stop". Une partie de lui, du moins, souhaite cesser de tomber sans cesse dans les pièges qu’il se tend lui-même.

Un petit dessin valant mieux qu’un long discours, je vous propose à présent de vous pencher sur le problème suivant (il est emprunté au livre "Changements", écrit par Watzlawick, Weakland et Fish). Il éclaire dans le même temps, avec fulgurance, tant la nature des processus névrotiques que le ressort de la démarche psychothérapeutique.

Il s’agit tout simplement de relier les 9 points de la figure ci-dessus, par 4 lignes droites, sans lever le stylo.

Vous avez quinze jours pour vous amuser.

La solution - et son interprétation bien sûr - dans la chronique du mois prochain…

 

Je vous invite à visiter mon site  www.rolandpec.org  (CHRONO SleepWell, "Nocturnes", etc.), ainsi qu'à vous inscrire à ma Newsletter mensuelle (chronique, etc.).

Billet initialement publié le 21/09/2011 - 17h57 et mis à jour par Roland Pec, psychologue et somnologue le 21/09/2011 - 17h57
Ce billet fait partie du blog : Le blog psy
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Que faire en cas de baby blues ou de dépression post natale? Mis à jour le 12/10/2009 - 00h00

Qu'il s'agisse de baby blues ou de vraie dépression post natale, quelles sont les solutions pour le couple maman-bébé? Explication du Dr Linda Morisseau, pédopsychiatre, psychanalyste et chef de service à l'Institut de Puériculture et de Périnatalité...

Un psy, c'est quoi ? Mis à jour le 24/08/2004 - 00h00

Le terme psy concerne le psychisme, le mental. Mais quand un mot qui désigne une personne commence par psy pour se continuer par "chologue", "chiatre" ou autre chose encore, on ne sait pas toujours très bien à qui on s'adresse ! Quelques éclaircissem...

La boulimie est liée à l'image de son propre corps Mis à jour le 05/02/2008 - 00h00

La boulimie n'est pas seulement un comportement, c'est aussi une réaction à un ressenti. Ce ressenti provient en grande partie de l'image particulière que les personnes boulimiques ont de leur propre corps. Comme si elles ne le voyaient pas de la mêm...

Plus d'articles