Stress au travail et infarctus: le lien est prouvé

Publié par Dr Peter Mareen le 29/04/2003 - 00h00
-A +A

C'est une évidence pour bon nombre d'entre nous qu'un travail stressant est mauvais pour le coeur. Pourtant, le lien n'avait pas encore été démontré scientifiquement dans notre pays. Une étude belge est venue combler ce vide.

PUB

Stress du travail et infarctus: y-a-t-il un lien?

Les résultats d'une étude belge portant sur les effets nocifs du stress au travail sur le cŒur ont été récemment présentés par des chercheurs en santé publique de la RUG (Gand) et de l'ULB (Bruxelles). 14.859 hommes âgés entre 35 et 59 ans et actifs dans 25 entreprises situées en Flandre et en Wallonie ont participé à cette étude. La question-clé qui occupaient les chercheurs était de savoir s'il existe un lien entre le stress au travail et l'apparition d'angine de poitrine et d'infarctus cardiaque (qui en sont la conséquence). Avant toute chose, la notion de " stress au travail " devait être définie.

Stress au travail, une donnée complexe

Il n'est pas aisé de mesurer de facon fiable le stress au travail. Les chercheurs ont utilisé, pour ce faire, une liste de questions qui avait déjà démontré toute son utilité par le passé. Celles-ci ont permis de sonder trois facteurs: la charge de travail psychologique, la liberté de décision et le soutien social des personnes dans le cadre de leur travail. Ils ont ensuite examiné sur une période de trois ans combien d'hommes ont eu un infarctus ou se sont plaints d'angine de poitrine.

Publié par Dr Peter Mareen le 29/04/2003 - 00h00 Belstress onderzoeksgroep, Universiteit Gent (RUG) et Université Libre de Bruxelles (ULB). Stress op het werk, werkverzuim en coronaire hartziekten. Conférence de presse mars 2003.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Cœur et stress: des relations dangereuses! Publié le 11/02/2013 - 16h39

Le stress, au travail ou dans la vie quotidienne, est un facteur majeur de maladie du cœur . On estime ainsi que 33% des infarctus ont le stress comme facteur de risque principal … Mais comment le stress abîme-t-il notre cœur?

Belstress : une étude pour moins de stress Mis à jour le 08/10/2002 - 00h00

Le stress au travail génère 4 fois sur 10 de l'absentéisme. C'est d'autant plus vrai que les employés se sentent moins soutenus : les résultats d'une étude belge pourraient changer la face de l'organisation du travail chez nous…

À boulot stressant, syndrome métabolique accru... Mis à jour le 03/10/2006 - 00h00

Plus le stress professionnel est important, plus le risque de développer un syndrome métabolique est élevé. Ce risque peut même doubler. Or ce syndrome est fortement impliqué dans la survenue des maladies cardiovasculaires et du diabète .

Plus d'articles