Sports d'hiver : comment gérer le " sur-risque " des débutants ?

Publié par Isabelle Eustache, adapté par G. Leroy, journaliste santé le 17/01/2006 - 00h00
-A +A

Cette année encore, les accidents des sports d'hiver s'annoncent à la baisse. Mais que cette bonne nouvelle ne soit pas l'occasion de baisser sa garde. Ce sont surtout les skieurs débutants qui présentent un " sur-risque "…

PUB

Depuis quelques années, le risque d'accident sur les pistes de ski tend à diminuer légèrement. Selon les données communiquées par Médecins de montagne (France), ce risque est inférieur à trois accidents pour 1.000 journées de ski. Globalement, depuis 1998, le nombre d'entorses du genou (excepté la rupture du ligament croisé, une entorse grave dont la fréquence tend inversement à augmenter) est en baisse, et ce, depuis la campagne des fixations en 2000.En revanche, la fréquence des fractures de la jambe et des traumatismes crâniens est à la hausse. Depuis 1992, le risque de collision avec un obstacle a été divisé par trois. Toutefois les collisions entre skieurs augmentent depuis 2001 et représentent environ un accident sur dix. Sont surtout concernés les enfants de moins de 11 ans et les personnes de plus de 55 ans.

Comment contrer le " sur-risque " du débutant ou du " débrouillé " avec une faible condition physique ?

Si les accidents de ski se stabilisent ou tendent même à diminuer, l'association Médecins de montagne souhaite attirer l'attention sur les skieurs les plus à risque, que sont les débutants (moins de 7 jours de pratique) ou les " débrouillés " doté d'une faible condition physique. Ces deux types de skieurs présentent deux fois plus de risques d'accident que les autres.Premier conseil : préparez-vous physiquement avant les vacances. Ensuite, sur place, il est recommandé de prendre des cours de ski, de systématiquement s'échauffer avant de se lancer sur les pistes et de ne pas dépasser ses limites. Pour en revenir à la préparation avant l'arrivée à la montagne, l'idéal est de pratiquer des activités sportives variées tout au long de l'année et de les compléter un mois avant le départ aux sports d'hiver, par exemple avec du VTT, du roller, du footing et/ou du fitness. Soulignons que la plupart des accidents sont liés à une mauvaise préparation physique ou à la fatigue …

Autres conseils pratiques

Les enfants doivent porter systématiquement un casque.Lunettes de soleil obligatoires.Le réglage des fixations doit être réalisé à chaque saison par un professionnel, selon les normes en vigueur.

Publié par Isabelle Eustache, adapté par G. Leroy, journaliste santé le 17/01/2006 - 00h00 Communiqué de presse de l'association française "Médecins de montagne", décembre 2005.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Skieurs, snowborders, tous à vos casques Mis à jour le 21/01/2003 - 00h00

Certes, les traumatismes crâniens ne représentent qu'un petit nombre des blessures que connaissent les skieurs et les snowborders, mais ils sont la 1re cause de décès et de handicap chez ces amateurs de sports de glisse.

Plus d'articles