Le sport protège du cancer de la prostate

Publié par Isabelle Eustache, adapté par C. De Kock, journaliste santé le 31/05/2005 - 00h00
-A +A

Les sportifs détiennent une des clés de la prévention en matière de cancer de la prostate. En effet, l'apparition et la progression de cette pathologie diminuent de 70% chez les hommes pratiquant plus de trois heures de sport par semaine !

PUB

Cette constatation provient d'une étude ayant porté sur près de 50.000 Américains recrutés en 1986, alors en bonne santé et exercant une activité professionnelle.Quatorze ans plus tard, 2.900 cas de cancer de la prostate ont été enregistrés, dont 480 cancers de haut grade. Après analyse des données, les auteurs observent une association significative entre l'intensité de l'activité physique et l'incidence des tumeurs. Ainsi, les cancers de la prostate de haut grade sont minorés de 70% chez les hommes effectuant plus de trois heures de sport par semaine : natation, vélo, squash, tennis, course à pied, marche...

En conclusion, le fait d'avoir une activité physique soutenue permet de limiter l'apparition et la progression du cancer de la prostate. De quoi motiver nombre d'hommes à reprendre sérieusement leurs activités sportives ou à s'inscrire dans un club de sport !

L'autre mesure préventive

Rappelons également qu'à côté de cette mesure préventive très saine, il existe des recommandations visant à dépister précocement le cancer de la prostate, et elles concernent aussi les sportifs :

  • à partir de 50 ans, et en l'absence de risque particulier (antécédents familiaux), un toucher rectal et un dosage des PSA (antigènes spécifiques de la prostate) sont à pratiquer tous les ans ;
  • en cas d'antécédents familiaux, ces deux examens annuels sont conseillés dès l'âge de 45 ans.

Avec l'augmentation de l'espérance de vie et le développement des moyens de diagnostic, le cancer de la prostate est devenu le premier cancer de l'homme de plus de 50 ans et la deuxième cause de décès chez l'homme âgé, aux Etats-Unis et en Europe. Un dépistage précoce systématique devrait permettre de diminuer la dangerosité de ce cancer.

En amont, la prévention passe par l'adoption d'une bonne hygiène de vie, comprenant notamment une alimentation saine (variée et équilibrée) et la pratique d'une activité physique régulière. Ces mesures sont valables pour tout type de cancer.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter e-santé !Site Fédération Belge contre le Cancer

Publié par Isabelle Eustache, adapté par C. De Kock, journaliste santé le 31/05/2005 - 00h00 Giovannucci E.L. et coll., Arch. Intern. Med., 165 (9), 9 mai 2005.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Prostate : savoir pour prévenir Publié le 21/02/2014 - 10h40

Adénome de la prostate, hypertrophie de la prostate, cancer de la prostate : Quels sont les symptômes de ces affections ? Quels sont les hommes à risques ? Quels sont les examens de dépistage ?

Cancer de la prostate : hommes en danger Mis à jour le 18/11/2003 - 00h00

Véritable fléau touchant 5.000 hommes chaque année en Belgique, le cancer de la prostate représente la première forme de cancer chez l'homme et la seconde cause de mortalité par cancer après celui du poumon.

Plus d'articles