Sport - l'art de la réchappe: éviter l'accident

Publié par Gilles Goetghebuer, avec l'aide de Jean-Paul Stephan, auteur de VTT Rouler plus vite, Désiris, 2008 le 23/02/2009 - 00h00
-A +A

Le néologisme "réchappe" désigne l'habileté gestuelle des sportifs à se sortir des situations les plus délicates.

PUB

La réchappe, c'est quoi?


Les "habiletés de réchappe" peuvent se définir comme des gestes que le sportif réalise en situation dangereuse pour éviter la chute ou minimiser ses conséquences. On ne peut pas mieux illustrer cet art de la réchappe qu'en se remémorant l'exploit extraordinaire de Lance Armstrong lors du Tour 2003. Dans une descente, il assiste, juste devant ses roues, à la chute de son rival espagnol, l'infortuné Joseba Beloki. Plutôt que de se ruer sur les freins et être sûrement désarçonné à son tour, il choisit d'obliquer dans le champ à sa gauche qu'il traverse tout simplement comme un vététiste pour rejoindre le peloton à l'issue d'un lacet. Une présence d'esprit tout bonnement extraordinaire. Ajoutez-y la maîtrise technique et vous aurez l'idée de ce que "l'art de la réchappe" peut signifier.

A chaque sport, sa réchappe


L'art de la réchappe dépend beaucoup des disciplines pratiquées. En cas d'accident, un pilote de F1 devra s'extirper de sa voiture en quelques secondes à peine pour éviter d'être prisonnier des flammes. Pour un marin, la réchappe consiste à être capable de se sortir tout seul des pièges du naufrage. Il arrive ainsi que l'on se retrouve en dessous de la voile immergée. Dans ce cas-là, il faut apprendre à nager sous l'eau pour rejoindre la surface hors de la zone de danger. Les uns et les autres s'entraînent d'ailleurs dans ces exercices pour éviter d'être pris au dépourvu le jour où un tel accident se produit. C'est la première règle: envisager le pire et savoir comment réagir.

Publié par Gilles Goetghebuer, avec l'aide de Jean-Paul Stephan, auteur de VTT Rouler plus vite, Désiris, 2008 le 23/02/2009 - 00h00
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
A bicyclette ... Mis à jour le 02/09/2003 - 00h00

Lésions cérébrales et traumatismes crâniens sont généralement la rancon des accidents et des chutes à vélo. Même si les casques de protection ne sont pas le nec plus ultra en la matière, leur port est plus que conseillé.

Pour vivre heureux, vivons casqués! Mis à jour le 03/02/2004 - 00h00

"Lorsqu'on coupe la tête d'un intellectuel, il meurt", écrit fort à propos l'auteur satyrique francais, Francois Cavanna. Et un cycliste qui tombe sur la tête, que risque-t-il?

Plus d'articles