Spermogramme [Spermocytogramme]

Mise à jour le 15/01/2007 - 01h00
-A +A

Prélèvement : Recueil de sperme Bilan : Exploration d'une infertilité masculine

PUB

Quelles sont les précautions particulières à prendre ?

Le recueil de sperme doit être effectué par masturbation, au laboratoire, dans un récipient stérile, après trois jours d'abstinence sexuelle, et après avoir uriné, fait une toilette minutieuse du méat et s'être bien lavé les mains. Il est aussi demandé de boire beaucoup avant l'examen. L'examen doit être réalisé à distance d'une infection, d'une fièvre ou d'une intervention chirurgicale, pouvant influencer les résultats.

A quoi sert cette analyse ?

Elle fait partie du bilan de première intention d'une infertilité masculine. Elle consiste en l'étude au microscope des spermatozoïdes en suspension dans les sécrétions des glandes génitales chez l'homme (le sperme). Le spermogramme étudie de nombreux paramètres (volume de l'éjaculat, couleur et viscosité du sperme, nombre, vitalité et mobilité des spermatozoïdes,...) ; chacun d'entre eux peut être altéré. Le spermocytogramme étudie spécifiquement la morphologie des spermatozoïdes (taille et forme). Selon l'anomalie détectée, différents traitements peuvent être proposés.

Initialement publié le 02/04/2002 - 02h00 et mis à jour le 15/01/2007 - 01h00
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Abstinence et qualité du sperme Mis à jour le 05/08/2003 - 00h00

L'abstinence sexuelle pendant quelques jours à une semaine précédant la conception est généralement conseillée aux hommes pour améliorer la qualité du sperme. Aujourd'hui, une étude israélienne tend à prouver l'inverse.

Infertilité masculine : le GSM en cause ? Mis à jour le 21/11/2006 - 00h00

Il pourrait exister un lien entre le déclin de la fertilité masculine et l'utilisation de plus en plus répandue du GSM , c'est du moins la conclusion provisoire d'une étude américaine qui a constaté que les hommes qui font une très grande consommatio...

Le choix du sexe : dangereuses dérives Mis à jour le 17/09/2002 - 00h00

Sans être alarmiste, la possibilité de pouvoir choisir le sexe de son enfant risque de conduire à une instrumentalisation de l'enfant. Cette " première " a été réalisée dans notre pays…

Plus d'articles