Soleil : quels sont les symptômes d'une insolation ?

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 31/07/2017 - 16h13
-A +A

L’insolation, ou le coup de chaleur provoqué par une exposition trop longue au soleil, peut être grave, voire mortelle.

Il ne faut donc pas hésiter à contacter un médecin ou les urgences au moindre doute.

Quels sont les symptômes qui doivent inquiéter ?

PUB

Les symptômes de l’insolation

  • La température du corps est anormalement élevée.
     
  • La personne se déshydrate, avec parfois une forte sensation de soif.
  • La transpiration s’arrête et ne joue plus son rôle de régulateur.
  • La peau devient sèche, chaude, avec des rougeurs et une forte sensation de chaleur notamment au niveau du visage.
    Les lèvres et la langue sont également sèches.

A savoir : une peau trop sèche reste plissée un certain temps après l’avoir pincée. Pour savoir si une personne est deshydratée, pincez sa peau.

  • Apparition de nausées, vomissements.
  • Maux de tête violents.
  • Crampes et douleurs musculaires (jambes, bras, fessiers, ventre).
  • Fatigue, faiblesse, état de somnolence.
  • La respiration devient rapide et saccadée.
  • Accélération du rythme cardiaque.
  • Chute de la tension artérielle.
  • Sensation d’oppression.
  • Difficultés à parler, une confusion.
  • Etourdissements, vertiges, bourdonnements dans les oreilles.
  • Évanouissement, convulsions, voire perte de connaissance (coma).

Bien évidemment, dès que l’on ressent les tout premiers signes de l’insolation : chaleur au niveau du visage, sensation de malaise et maux de tête, il faut vite se mettre à l’ombre et idéalement dans un endroit frais.

 

Insolation : que se passe-t-il exactement ?

L’organisme n’arrive plus à réguler sa température interne et celle-ci augmente, c’est l’hyperthermie.

Cette chaleur corporelle trop élevée est à l’origine de nombreux symptômes, lesquels sont d’autant plus marqués que la température corporelle est importante. En l’absence de prise en charge rapide, il existe un risque d’atteintes neurologiques, des reins et du cœur, voire un risque de coma.

Dans tous les cas, au-delà de 40,5°C, l’insolation est mortelle. L’insolation est donc une urgence vitale !

L’insolation survient surtout en cas d’exposition excessive au soleil, mais aussi lorsqu’il fait très chaud, en cas de canicule ou dans une voiture fermée restée en plein soleil, ou encore lors d’un effort physique intense avec des pertes hydriques non compensées.

Les personnes les plus à risque sont les personnes âgées en raison de leur faible sensibilité à la soif, les jeunes enfants qui se déshydratent très vite et dont le système de régulation thermique est encore immature, et les sportifs. Mais nous pouvons tous être victimes d’une insolation en exposant trop longtemps notre tête à un fort soleil.

L'alcool, en perturbant la régulation de la température, et certains médicaments comme les vasoconstricteurs, augmentent le risque d’insolation.

 

Initialement publié par journaliste santé le 28/07/2014 - 16h37 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 31/07/2017 - 16h13

Ministère de la Santé, « Canicule : recommandations pour la population », http://www.sante.gouv.fr/canicule-recommandations-pour-la-population.html, mai 2014. Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes), « Canicule et fortes chaleurs : comprendre les risques ».

Notez cet article
PUB
A lire aussi
Plus d'articles