Ski: quels muscles pour protéger le genou?

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 18/01/2013 - 17h26
-A +A

En cette période de sports d'hiver, nous consacrons ces lignes à un petit rappel.

Même si beaucoup ont l'habitude de le pratiquer depuis leur plus tendre enfance, le ski reste un sport dangereux, qui nécessite un minimum de préparation. Il est particulièrement important de s'entraîner pour pouvoir protéger ses articulations, notamment le genou.

Explications.

PUB

Ski, blessures et santé du genou

Pratiqué une partie de l'année seulement, le ski est l'un des grands fournisseurs de blessure sérieuses. Une entorse du genou avec rupture des ligaments croisés n'a rien d'anodin et peut vous poursuivre toute la vie.

Alors, comment se prémunir? L'idée prédominante est qu'il faut renforcer la musculature des cuisses pour bien tenir le genou dans toutes les situations de descente.

Dans la pratique, cela se traduit par des exercices comme les squats (extension des membres inférieures avec une charge sur les épaules), les relevés de jambes contre résistance ou le fameux exercice de la chaise qui consiste à plier les jambes à 90° en appuyant le dos contre un mur et en tenant le plus longtemps possible.

Est-ce utile? Certes, des quadriceps costauds aideront à déclencher l'extension dans les virages et à mieux avaler les bosses. Mais il faut plus que cela pour garantir la stabilité du genou.

L'articulation du genou en détail

En fait, il faut distinguer deux types de situations.

En extension complète, les quadriceps sont inutiles. L'articulation du genou est verrouillée par la présence de plusieurs ligaments et les condyles fémoraux (les deux grosses bosses à l'extrémité du fémur) qui viennent se plaquer contre les ménisques avec effet de ventouse. Rien ne bouge!

Essayez de faire une rotation de la jambe par rapport à la cuisse en gardant le genou tendu. Impossible! Le système est si solide qu'en cas d'accident, c'est le tibia qui cassera. Avant les ligaments! Cela signifie en clair que le montage articulaire est plus solide que l'os.

Lorsque le genou est plié, ce n'est plus tout à fait le même tableau. Entre 20° à 120° de flexion, la stabilité diminue à mesure que l'on gagne une liberté articulaire. Refaites l'expérience d'une rotation de la jambe avec le genou plié. Plus de problème! Les ligaments laissent plus de jeu à l'articulation, et le genou tient principalement grâce à la force des muscles environnants.

Or c'est dans cette position (genou plié) que notre genou se trouve le plus souvent...

Initialement publié par Gilles Goetghebuer, avec l'aide du docteur Christian Daulouède le 22/01/2013 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 18/01/2013 - 17h26
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Ski, la grande casse du genou ! Publié le 06/01/2014 - 21h10

Autrefois, en partant aux sports d'hiver, on courait le risque de se casser une jambe. Aujourd'hui, les fractures sont devenues plus rares... mais ce sont les genoux qui trinquent !

Genou, des ligaments pas comme les autres Publié le 28/08/2014 - 15h10

Notre genou dispose d'un équipement ligamentaire très astucieux sur le plan biomécanique mais assez peu résistant dans la pratique. Attention genoux fragiles !

6 recommandations avant le ski Publié le 02/02/2017 - 09h32

Une semaine de vacances au ski , ça se prépare à l'avance : réservation, bagages, équipement, mais aussi et surtout, préparation physique. Enfin, sur place, trois règles à respecter impérativement.

Quel sport pour les genoux abîmés ? Publié le 13/06/2017 - 11h05

Lorsqu’on a des problèmes de genoux , certains sports sont à éviter. Mais attention à ne pas tomber dans l’excès inverse : l’activité physique est primordiale pour la santé des articulations ! Voici quelques sports à privilégier.

Plus d'articles