Sida : le traitement d'urgence

Publié par Isabelle Eustache, adapté par C. De Kock, journaliste santé le 23/12/2003 - 00h00
-A +A

En cas de rapport sexuel à risque, d'oubli de préservatif, de rupture, de coupure avec un objet souillé de sang, de partage de seringue, réagissez vite, vous devez suivre un traitement dans les 48 heures.

PUB

Dans les heures qui suivent la prise de risque, au maximum dans les 48 heures, vous devez réagir très vite afin de bénéficier d'un traitement d'urgence qui peut éviter l'infection par le virus du sida. Passé ce délai, il sera impossible d'éliminer le virus en cas de contamination.

Quel traitement ?

Le médecin vous prescrira des médicaments identiques à ceux pris par les malades du sida. Généralement bien tolérés, ils peuvent cependant déclencher des effets secondaires.Prévenez le médecin en cas d'hépatite, de prise de méthadone ou d'un autre médicament. Il est essentiel de suivre à la lettre le traitement prescrit (doses, durée, horaires) et de se soumettre ensuite à des examens de surveillance.

A savoir

La contamination se traduit souvent par de la fièvre, une fatigue, l'apparition de ganglions, etc. Ces signes varient selon les personnes et disparaissent généralement en quelques jours. L'infection par le VIH (Virus de l'Immunodéficience Humaine) débute silencieusement. Ainsi, pendant plusieurs années, une personne séropositive peut transmettre le virus, tout en ne présentant aucun signe apparent de la maladie.

Publié par Isabelle Eustache, adapté par C. De Kock, journaliste santé le 23/12/2003 - 00h00 RemAIDES, n° spécial " Le bien être sexuel au féminin ", juin 2003.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
En pratique, comment se protéger du sida ? Mis à jour le 25/06/2013 - 14h20

Le sida est une infection sexuellement transmissible qui demeure mortelle. Même si aujourd'hui les traitements permettent de retarder la progression du VIH, on ne sait pas guérir cette maladie. La prévention est la seule arme dont on dispose. Comment...

VIH, SIDA : une nouvelle variante plus agressive Publié le 20/02/2015 - 11h59

Si la plupart des découvertes concernant le SIDA sont encourageantes, le virus reste un ennemi redoutable. Pour preuve, une nouvelle variante a été découverte à Cuba, nettement plus agressive que celle que nous connaissons.

Plus d'articles