Sida et grossesse

Publié par Pierre Dewaele, journaliste médical et scientifique le 13/01/2002 - 00h00
-A +A

Etre infecté par le virus du sida (VIH) et désirer un enfant n'est bien sûr pas incompatible mais demande à être suivi.

PUB
SOMMAIRE

Le suivi médical d'un couple séropositif en désir d'enfant est essentiel. D'une part, il est important que les partenaires ne s'infectent pas au moment de la conception ; d'autre part, si la mère est séropositive, elle devra suivre un traitement spécifique durant sa grossesse. Enfin, l'accouchement est en lui-même un moment à risque de contamination pour l'enfant.

Bien belge

C'est pourquoi une prise en charge médicale est indispensable. Pourquoi en parler aujourd'hui ? La raison est simple une équipe de médecins belges s'est distinguée en publiant une lettre dans la très célèbre revue British Medical Journal, relatant l'expérience telle que nous la vivons chez nous. L'article plaide en faveur d'une centralisation des couples séropositifs en désir d'enfants dans les centres de référence du traitement du sida. Ceci permet d'évaluer et de suivre leur demande au sein d'équipes multidisciplinaires, réunissant infectiologues, gynécologues, obstétriciens, psychologues,… La plupart de ces couples, si leur demande est admise, bénéficieront d'une procréation médicalement assistée. Cependant, vu la présence du virus dans le sperme, les centres belges semblent très réticents à passer à une insémination artificielle si seul l'homme est infecté par le VIH. L'objectif n'est pas de faire une discrimination dans les couples mais de rencontrer la demande des futurs parents et le bien-être de l'enfant à naître, ce qui ne peut être fait qu'au cas par cas…

Publié par Pierre Dewaele, journaliste médical et scientifique le 13/01/2002 - 00h00 British Medical Journal 24/12/2001
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
VIH : les autotests disponibles en pharmacie Publié le 15/12/2016 - 16h33

Des autotests de dépistage du VIH sont en vente dans les pharmacies belges depuis novembre 2016. Disponibles sans prescription médicale, ils constituent un outil supplémentaire dans la lutte contre le sida.

Sida et hépatite C : liaison dangereuse Mis à jour le 10/12/2002 - 00h00

Selon une étude de l' Agence Nationale de Recherche sur le Sida ( ANRS ), être porteur à la fois du virus du Sida et de celui de l'hépatite C pose des problèmes : l'infection VIH aggrave fortement l'hépatite C.

Séropositif ou malade du sida ? Publié le 24/06/2013 - 16h12

Une personne séropositive est porteuse du virus du sida, mais n'a pas développé la maladie. En revanche, une personne atteinte du sida a dépassé ce stade, présente des symptômes et a développé la maladie. Dans les deux cas, un traitement est possible...

Plus d'articles