Et si se sentir bien n’était pas le secret du bonheur ?

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 23/08/2017 - 10h26
-A +A

Une étude montre que parfois, ressentir plus d’émotions négatives peut augmenter notre bonheur. Comment ça marche ?

PUB

Les « bonnes » émotions, c’est quoi ?

Et si, en cherchant à diminuer nos émotions négatives pour atteindre le bonheur, toute la psychologie se fourvoyait ? Une équipe de chercheurs s’est penchée sur l’hypothèse que ressentir des émotions négatives comme la colère ou la tristesse à des moments où elles sont appropriées, ou si elles aident à atteindre ses buts, est en fait plus favorable au bien-être en général, et même au bonheur. Et selon les résultats de l’étude, c’est le fait d’avoir une petite différence entre les émotions souhaitées et les émotions ressenties qui offre une plus grande satisfaction

La plupart du temps bien sûr, nous avons envie de ressentir des émotions positives, les ressentir améliore notre bien-être, et tout est cohérent. Mais ce n’est pas toujours le cas. Ainsi, 10% des personnes interrogées souhaitaient ressentir plus d’émotions négatives, comme la colère ou la haine. Cela peut paraître étonnant, mais on peut le comprendre – ainsi une personne malheureuse au travail, ou dans son couple, pourrait souhaiter ressentir assez de colère pour trouver l’énergie de se sortir de la situation, par exemple.

Une question de valeurs

Tout ceci dépend aussi des valeurs auxquelles on adhère, comme le montre la même étude, qui s’est penchée sur des personnes qui venaient du monde entier. Ainsi, dans nos cultures occidentales les émotions recherchées sont celles qui nous transcendent – l’amour, l’empathie par exemple. Ailleurs on accorde plus d’importance à d’autres émotions comme le calme, l’intérêt, la connexion à d’autres personnes, etc. Mais ce qui est universel, c’est le fait qu’une trop grande différence entre les émotions que nous souhaitons ressentir et celles qui nous traversent effectivement entraîne un risque augmenté de dépression.

Alors si vous souhaitez augmenter votre sentiment de bien-être, posez-vous peut-être la question, non pas de comment augmenter vos émotions positives, mais de quelles émotions vous souhaiteriez ressentir, de ce que ce désir veut dire, et des changements que vous pouvez effectuer dans votre vie pour aller vraiment mieux. Parce que se sentir bien, ce n’est pas toujours étouffer les sentiments négatifs…

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 23/08/2017 - 10h26

Tamir, M. et al., Journal of Experimental Pshychology, 2017. http://dx.doi.org/10.1037/xge0000303

Notez cet article
PUB
A lire aussi
La colère : une émotion interdite ? Mis à jour le 13/05/2003 - 00h00

La colère fait partie de la palette des principales émotions, au même titre que la peur, la surprise, le plaisir, la tristesse, etc. Néanmoins, elle a une particularité. Celui (ou celle) qui exprime sa colère, " le colérique ", est réprouvé(e) et on...

La colère, comment la rendre constructive? Mis à jour le 10/05/2005 - 00h00

À certains moments de la vie, il est naturel de ressentir de la colère. Il existe alors deux manières fréquentes de réagir. Soit on accepte cette colère et on la laisse exploser, on devient alors violent, agressif. Soit on n'accepte pas sa colère. On...

Émotions négatives, comment les arrêter ? Publié le 01/08/2016 - 15h17

Peur, colère, tristesse, déception, toutes sortes d'émotions négatives nous envahissent par moment par vagues, mais aussi parfois pour plus longtemps. Ces émotions négatives peuvent alors nous gâcher la vie. La dépression, par exemple, est un cas où...

Agir sur vos émotions, c'est possible... Mis à jour le 28/12/2004 - 00h00

Je suis amoureux, je suis triste, je suis en colère, je suis ému… Les émotions que vous ressentez semblent venir sans avoir été recherchées. Elles peuvent surprendre, gêner, bloquer, qu'elles soient très agréables ou, au contraire, extrêmement négati...

Plus d'articles