Et si c’était une uvéite ?

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 11/09/2017 - 11h16
-A +A

L’uvéite est une inflammation de l’œil qui constitue l’une des principales causes de cécité et de perte de vision sévère en l’absence de prise en charge. Elle se manifeste généralement entre 20 et 60 ans.

PUB

Uvéite, une inflammation de l’œil

L’uvéite est une inflammation de l’une des membranes de l’œil que l’on appelle uvée. Celle-ci se compose de différentes parties :

  • L’iris, la partie colorée de l’œil qui contrôle la quantité de lumière qui y entre.
  • Le corps ciliaire, un ensemble de muscles qui permet l’accommodation, c’est-à-dire de faire un focus net sur ce qu’on regarde.
  • La choroïde, une membrane qui tapisse le globe oculaire et irrigue la rétine.

Il n’existe pas un seul type d’uvéite mais quatre en fonction de la partie de l’uvée qui est touchée. Chacun se traduisant par des symptômes particuliers.

 

Les 4 types d’uvéite

  • L’uvéite antérieure : elle touche l’iris et les corps ciliaires et se caractérise par un œil rouge, sensible à la lumière et douloureux. C’est la forme la plus fréquente.
  • L’uvéite postérieure : elle touche la choroïde et la rétine et se caractérise par une baisse de l’acuité visuelle et l’apparition de taches noires dans le champ de vision. C’est la deuxième forme la plus fréquente.
  • L’uvéite intermédiaire : elle touche le corps vitré et se caractérise également par une baisse de l’acuité visuelle et l’apparition de taches noires dans le champ de vision. C’est la forme la plus rare.
  • La panuvéite : elle touche toutes les parties de l’uvée et se caractérise par les troubles typiques de toutes les autres formes d’uvéite. Cette forme est la seconde forme d’uvéite la plus fréquente en Amérique du sud, en Afrique et en Asie. Elle est moins fréquente chez nous.

 

Les causes de l’uvéite

Les causes de l’uvéite restent assez mal connues : dans 40% des cas, aucune cause précise ne peut être mise en évidence. Dans les autres cas, l’uvéite peut être le fruit :

  • D’une infection comme l’herpès, la tuberculose ou la maladie de Lyme, par exemple.
  • D’une maladie auto-immune comme la spondylarthrite ankylosante ou la sarcoïdose.

 

Comment évolue l’uvéite ?

Bien que l’uvéite soit une maladie rare, elle est à l’origine de 10% des handicaps visuels touchant les populations occidentales. En effet, lorsque l’inflammation devient chronique ou lorsque les “crises” inflammatoires sont de plus en plus fréquentes, le risque de complications telles que le glaucome, la cataracte, l’atteinte du nerf optique, etc. augmente. Et avec lui, le risque de troubles de la vision et de cécité.

 

Uvéite : comment la traiter ?

Le traitement de l’uvéite dépend de la cause de celle-ci.

Si elle est connue, il reposera sur :

  • Un traitement de l’infection ou de la maladie auto-immune afin d’éviter les récidives.
  • Un traitement de l’inflammation à l’aide de corticoïdes locaux ou généraux.

Si la cause est inconnue, seul un traitement anti-inflammatoire sera mis en place.

 

Uvéite : les signes qui doivent vous alerter

En cas d’uvéite, il est important d’agir le plus tôt possible afin de traiter les lésions avant qu’elles ne deviennent irréversibles. Aussi, consultez un ophtalmologue si vous constatez l’un des symptômes suivants :

  • Une douleur oculaire persistante
  • L’apparition d’une gêne oculaire
  • Une baisse de l’acuité visuelle
  • Une rougeur de l’œil qui dure plus de quelques jours
  • Une sensibilité à la lumière
  • L’apparition de taches noires dans votre champ de vision

Si vous ne parvenez pas à obtenir un rendez-vous rapide – en quelques semaines – chez votre ophtalmologue, pensez aux services d’urgence afin, idéalement, de consulter pendant une crise inflammatoire.

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 11/09/2017 - 11h16

Dr Philippe Denis, ophtalmologue

Notez cet article
PUB
A lire aussi
Suis-je à risque de glaucome? Publié le 22/01/2013 - 15h38

Le glaucome est dû à une augmentation de la pression à l’intérieur de l’œil, entraînant une destruction progressive des fibres du nerf optique, pouvant mener à la cécité. Faites-vous partie des personnes à risque de développer cette maladie silencieu...

Cataracte: la chirurgie possible à tout âge Publié le 31/08/2012 - 10h26

Les troubles de la vue liés au vieillissement s'installent souvent de facon insidieuse. Depuis les premières lunettes correctrices de la presbytie (difficulté de voir nettement les objets rapprochés ; maladie due au vieillissement), inéluctables à pa...

Glaucome: à dépister dès 45 ans Mis à jour le 27/02/2012 - 16h48

Le glaucome est une maladie oculaire qui, en raison de l’absence de symptômes annonciateurs, doit être dépistée chez l’ophtalmologiste à partir de 45 ans, voire avant en cas de prédisposition familiale. Le point sur le dépistage du glaucome et son tr...

Plus d'articles