Et si c'était la maladie de Parkinson ?

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 18/07/2017 - 11h52
-A +A

Ne vous méprenez pas, les tremblements ne représentent pas l'unique symptôme caractérisant la maladie de Parkinson. D'ailleurs, ce signe n'est même pas systématique, puisqu'environ un tiers des personnes atteintes de la maladie de Parkinson ne souffrent pas de tremblements.

Mise au point sur les symptômes de la maladie de Parkinson.

PUB

Comment reconnaître une maladie de Parkinson ?

Nous avons tous associé la maladie de Parkinson à des tremblements. Pourtant, la question de reconnaître une maladie de Parkinson est bien plus difficile qu'il n'y paraît.

Les tremblements sont un des symptômes potentiels de la maladie de Parkinson, mais ils ne se manifestent que chez environ les deux tiers des personnes atteintes de la maladie de Parkinson. Typiquement, ils surviennent au repos et inversement diminuent ou cessent lors des mouvements. Les bras sont plus souvent concernés par les tremblements.

A noter également que le stress accentue les tremblements.

Il existe deux autres signes caractéristiques de la maladie de Parkinson :

  • La rigidité musculaire : même au repos, les muscles continuent de se contracter de façon continue, générant des douleurs et une raideur importante.
  • L'akinésie : ce terme désigne des mouvements ralentis qui manquent de naturel. Même les mouvements habituels nécessitent une commande volontaire, ce qui ralentit considérablement leur exécution et atténue la spontanéité.

Les autres symptômes de la maladie de Parkinson sont :

  • Troubles digestifs (constipation, salivation excessive...).
  • Troubles urinaires (incontinence, envie impérieuse...).
  • Troubles sexuels (problèmes d'érection...).
  • Troubles du sommeil (insomnie, somnolence dans la journée...).
  • Micrographie (écriture minuscule, voire illisible).
  • Troubles cardiovasculaires.
  • Troubles de l'odorat.
  • Symptôme de dépression, d'anxiété.
  • Troubles cognitifs (lenteur et trouble du raisonnement par exemple).

Le diagnostic de la maladie de Parkinson est souvent difficile

Le tableau des symptômes pouvant révéler une maladie de Parkinson se complique lorsque l'on sait qu'ils n'apparaissent pas tous en même temps ni systématiquement, que certains peuvent se manifester un certain temps puis disparaître pour réapparaître ultérieurement, etc.

A noter également que nombre des symptômes cités précédemment ne sont pas spécifiques, c'est-à-dire qu'ils peuvent survenir en cas d'autres maladies. A titre d'exemple, la dépression est un symptôme qui peut orienter une personne atteinte de la maladie de Parkinson chez un psychiatre au lieu d'un neurologue. On retiendra que les médecins se basent souvent sur une association de symptômes pour dépister une maladie de Parkinson.

Malgré tout, cette maladie reste diagnostiquée très tardivement, victime d'un symptôme particulièrement caractéristique, mais qui ne se manifeste pas toujours... Ce n'est pas la seule raison. En effet, le retard de diagnostic vient aussi du fait que les symptômes sont visibles sur le tard, lorsque de nombreux neurones sont déjà détruits...

Initialement publié par Isabelle Eustache; journaliste santé le 14/12/2009 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 18/07/2017 - 11h52

Pierre Pollak, "La maladie de Parkinson", Editions Odile Jacob. J Clin Neurosci. 2013 Dec;20(12):1734-6. doi: 10.1016/j.jocn.2013.02.024. Epub 2013 Aug 20.

Notez cet article
PUB
A lire aussi
Plus d'articles