Et si c'était un eczéma ?

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 10/11/2017 - 10h04
-A +A

L'eczéma, aujourd'hui plutôt appelé dermatite atopique, est une maladie de la peau fréquente chez les très jeunes enfants, mais qui n'est parfois pas détecté avant l'âge adulte. Comment le reconnaître ?

PUB

L'eczéma, c'est quoi ça ?

L'eczéma est une maladie de peau aussi appelée plus souvent aujourd'hui dermatite atopique. Cette maladie réunit deux faiblesses. D'abord, la peau de la personne atteinte d'eczéma est très sèche. Sa barrière lipidique, la fine couche de graisse qui est en permanence sur notre peau et la protège, n'est pas efficace. Ce phénomène favorise l'entrée dans l'organisme de substances potentiellement allergènes : produits d'hygiène, de nettoyage, mais aussi la sueur. Et une fois que les substances ont passé la barrière de la peau, le système immunitaire du patient a tendance à y réagir avec excès et à déclencher des allergies.

La dermatite atopique commence en général par une peau très sèche, des rougeurs et démangeaisons. A cela peuvent s'ajouter des symptômes variables. Certaines personnes voient apparaître des vésicules, c'est-à-dire de toute petites cloques transparentes, qui peuvent se réunir en une bulle plus grosse. Ces vésicules peuvent s'ouvrir et devenir suintantes, puis former des croûtes. Certains eczémas se "lichénifient": on observe l'apparition de zones de peau plus épaisses.

On peut aussi reconnaître l'eczéma aux endroits où il se manifeste. Chez les petits enfants, surtout sur le visage et plus particulièrement les zones bombées (joues, front). Quand l'enfant grandit, ce sont souvent les plis des articulations (coudes et genoux) qui sont atteints. A l'âge adulte, cou et visage sont le plus souvent concernés, mais tout le corps peut être touché. Enfin, les circonstances où les démangeaisons apparaissent sont aussi parfois instructives. Ainsi, des "gratouilles" qui deviennent plus fortes quand on a transpiré ou au sortir de la douche sont souvent évocatrices de la dermatite atopique.

Quel traitement contre l'eczéma ?

Malheureusement, les symptômes de l'eczéma mentionnés plus haut ne sont pas toujours très fiables. Selon les personnes atteintes, l'eczéma peut prendre des formes variables et apparaître dans des circonstances très différentes. Il est donc important d'aller consulter un dermatologue si vous constatez des démangeaisons désagréables. Pour aider au diagnostic, posez-vous quelques questions avant la visite :

  • Quand les démangeaisons apparaissent-elles?
  • Qu'est-ce qui semble les calmer ou les rendre encore pires?
  • Quand sont-elles apparues?
  • Y a-t-il beaucoup de personnes allergiques dans votre famille?

Le premier réflexe est hydratation, hydratation, hydratation ! Une peau atopique est trop sèche, et une crème efficace et hypoallergénique peut améliorer les symptômes. Cette tactique n'est cependant pas toujours suffisante. Le dermatologue prescrira alors un traitement à base de corticostéroïdes, sous forme de crème à appliquer chaque jour. Ces médicaments font parfois peur, mais à tort. Ils sont généralement bien tolérés, et surtout très efficaces. Or, une dermatite atopique bien prise en charge permet de récupérer une qualité de vie satisfaisante. Et évitera surtout de surinfecter à force de grattages une peau déjà fragile.

Initialement publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 12/06/2012 - 11h16 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 10/11/2017 - 10h04

Société Française de Dermatologie. A. Blondeel, Revue médicale de Bruxelles, 2008; 29: 383-8. Folia Pharmacotherapeutica 34, avril 2007.

 

Notez cet article
PUB
A lire aussi
Dermatite atopique : des causes mieux identifiées Publié le 10/11/2017 - 10h03

La dermatite atopique est essentiellement liée à des facteurs d’origine génétique. Aujourd’hui, le processus à l’origine des symptômes cutanés est aussi mieux connu : ils sont essentiellement liés à un manque de « ciment » cellulaire, la filaggrine.

Plus d'articles