Sexe oral et risque d'infections: il n'y a pas que le sida

Publié par Dr Catherine Solano le 21/06/2010 - 00h00
-A +A

La pratique du sexe oral expose à des infections sexuellement transmissibles dont le HIV. On parle bien sûr souvent beaucoup du sida, IST la plus grave actuellement. Et pourtant, les autres infections sexuellement transmissibles posent elles aussi des problèmes...

PUB

Le sexe oral est une pratique à risque pour les IST


Pour transmettre une IST, il faut que l'agent infectieux passe de la personne porteuse à un (ou une) partenaire sexuel(le). Or, les fluides sexuels tels le sperme, le liquide pré-éjaculatoire ou la lubrification vaginale contiennent ces agents infectieux, en général des virus ou bactéries. Du côté du receveur potentiel, les muqueuses sont perméables aux agents infectieux, qu'il s'agisse de la muqueuse vaginale, anale ou ici, buccale.
Le sexe oral est donc une situation qui permet de transmettre des virus ou des bactéries aux partenaires sexuels.

Quelles IST sont transmissibles par le sexe oral ?


  • La syphilis, cette vieille maladie qui se soigne bien aujourd'hui, peut se transmettre lors de la fellation ou du cunnilingus. Elle se traite simplement par antibiotique, mais encore faut-il en faire le diagnostic. La lésion apparaît environ 3 semaines après la relation sexuelle orale, sur une lèvre ou la langue et elle est indolore. Elle est associée à un ou plusieurs ganglions.

  • L'herpès génital peut se transmettre à la zone buccale, y compris en dehors des crises, et l'herpès buccal peut se transmettre à la zone sexuelle. On observe alors une crise d'herpès avec des vésicules remplies de liquide. Elles sont associées à une sensation de brûlure très désagréable. Le problème, c'est que les crises peuvent récidiver car on ne sait pas éradiquer le virus hors de l'organisme.

  • La blennorragie, ou gonorrhée, peut provoquer une infection dans la gorge.

  • Les papillomavirus à l'origine des condylomes, verrues génitales ou des cancers du col de l'utérus peuvent contaminer la cavité buccale. Ils augmentent alors le risque de cancer de la gorge.

  • L'hépatite B aussi peut se transmettre par la pratique du sexe oral. La maladie est par la suite générale comme n'importe quelle hépatite B et n'entraîne aucun signe particulier dans la bouche.

  • Les chlamydiae peuvent aussi se transmettre par fellation, rarement par le cunnilingus.

Publié par Dr Catherine Solano le 21/06/2010 - 00h00
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
VIH : comment se protéger du virus du SIDA ? Publié le 08/01/2015 - 10h06

Le virus du SIDA est l’un de ceux qui font le plus peur. Mais malgré les campagnes de prévention, les taux de contamination ne cessent pas d’augmenter ces dernières années ! Zoom sur les principaux gestes qui vous exposent à une contamination par le...

Plus d'articles