Un sex toy, un sourire ?

Article créé le 17/03/2014 - 09h30 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 14/03/2014 - 10h22
-A +A

Les smile makers, c’est une nouvelle gamme de sex-toys qui débarque en Belgique ce mois-ci.

Leur signe particulier : ils ne sont vendus que dans les magasins Di, et pas dans les sex-shops, ni même dans les love-shop (qui vendent la même chose, tout en ayant une autre clientèle).

PUB

Acheter un sex-toy comme un tube de dentifrice ?

C’est l’idée de l’entreprise, en tout cas.

Elle s’appuie sur une étude menée en Belgique à l’occasion du lancement : parmi les femmes qui ne possèdent pas de sex-toy, un quart environ souhaite en posséder un mais ne sait pas lequel choisir, ou n’ose pas entrer dans les magasins qui en vendent.

D’où l’idée de vendre ces instruments dans un cadre familier, où les femmes sont déjà à l’aise.

La présence de ces jouets dans un magasin de produits de beauté/bien-être renforce aussi une idée très répandue : celle qu’une vie sexuelle épanouie fait partie intégrante d’une bonne santé.

Le pour, le contre

On peut regretter que même notre vie la plus intime n’échappe plus au regard des experts en marketing. Et que même sous la couette nous subissions des injonctions – eh oui, nous devons toutes être minces, belles, heureuses… et avoir des orgasmes.

Mais même en gardant ces réserves, on peut se réjouir de la libéralisation des esprits au sujet du sexe. Et aussi de la présence de sex-toys dans des magasins plus faciles d’accès que les sex-shops, même ceux qui sont « nouveau genre », dans les beaux quartiers, destinés aux femmes et où l’on est servi dans une ambiance proprette par des femmes qui ont parfois suivi une formation de sexologie.

Après tout, tout ce qui peut favoriser une vie sexuelle épanouie est à saluer.

Un sex-toy, pour quoi faire ?

Et il est vrai que selon l’étude faite par les fabricants de ces nouveaux sex-toys, à laquelle a participé le sexologue Pascal De Sutter, les femmes belges pourraient parfois bénéficier de l’utilisation d’un sex-toy.

  • 33% d’entre elles disent ne jamais se masturber.

  • Parmi ces femmes, 20% ne le font pas parce qu’elles se sentent mal à l’aise.

  • 6 sur 10 ont du mal à atteindre l’orgasme, et 15% n’y parviennent jamais ou presque jamais.

Il y a un lien entre ces différentes statistiques. Les sexologues sont pratiquement unanimes sur le fait que la masturbation aide à mieux connaître son corps, à être plus à l’aise avec sa sexualité et donc à connaître plus d’orgasmes, même pendant des relations sexuelles de couple.

Alors si vous êtes tentée par l’utilisation d’un sex-toy, il serait dommage de vous en priver – c’est vrai que cela n’a jamais été aussi facile qu’aujourd’hui.
Non seulement, comme maintenant, dans des magasins de beauté et de bien-être, mais aussi sur des sites internet, lors de soirées style Tupperware…
Tout est possible, profitons-en !

Billet initialement publié le 17/03/2014 - 09h30 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 14/03/2014 - 10h22
Ce billet fait partie du blog : Le blog de la Rédaction
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Problèmes urinaires et sexualité féminine Mis à jour le 13/09/2005 - 00h00

Les problèmes urinaires sont souvent extrêmement gênants, même lorsqu'ils ne sont pas médicalement graves. Ils provoquent souvent une gêne, une honte. Comme ils agressent une zone très proche de la région sexuelle, ils ont très souvent des incidences...

Plus d'articles